Arsenal composte son billet pour les huitièmes

le
0
Arsenal composte son billet pour les huitièmes
Arsenal composte son billet pour les huitièmes

Malgré beaucoup d'absents, comme toujours, les Gunners sont parvenus à s'imposer à domicile face au Borussia Dortmund (2-0). Une victoire très précieuse qui permet aux Londoniens d'assurer leur qualification pour les huitièmes de finale et d'espérer un petit miracle pour choper la première place aux hommes de Klopp.

Arsenal - B. Dortmund
(2-0)

Y. Sanogo (3'), A. Sanchez (57') pour Arsenal


L'histoire ne se joue pas à grand chose, parfois. Giroud, revenu de blessure plus tôt que prévu, n'étant pas qualifié pour la fin de la phase de groupes de cette Ligue des Champions, c'est Danny Welbeck qui devait porter l'attaque londonienne, ce mercredi soir, face à Dortmund. Finalement blessé, l'Anglais doit renoncer à disputer la rencontre au dernier moment. Faute d'autres alternatives, le costume de titulaire revient à Yaya Sanogo. Un costume un peu grand pour un joueur qui n'a jamais marqué en match officiel avec les Gunners. Pourtant, après seulement 71 secondes de jeu, c'est lui qui ouvre le score à la suite d'un bon mouvement avec Santi Cazorla. Et tant pis s'il est légèrement hors jeu au moment de recevoir le ballon, Yaya vient de se dépuceler. En Ligue des Champions qui plus est. Un premier but important, donc, car couplé à celui de l'inévitable Alexis en seconde période, il envoie Arsenal en 8e de finale de la Ligue des Champions. Un petit bonheur en pleine période de doute.
Cazorla - Sanchez, duo de choc
Si eux sont déjà qualifiés pour ce stade de la compétition, les hommes de Jürgen Klopp rament terriblement en Bundesliga. C'est d'ailleurs avec des pensées peut-être trop tournées vers le championnat que les Allemands entament cette rencontre. En tout cas, la bande à Bender semble complètement dépassée quand Sanogo talonne pour Cazorla à l'entrée de la surface, lequel lui remet instantanément, offrant ainsi à son partenaire un face à face après seulement une minute de jeu. Le frenchie ne se fait pas prier et glisse la balle entre les jambes de Weidenfeller. 1-0 pour Arsenal. L'entame de match est parfaite pour les Gunners qui continuent de dérouler leur jeu à une vitesse hallucinante. A peine huit minutes après l'ouverture du score, Sanogo se présente encore seul face au portier allemand, mais ne parvient pas à s'offrir à un doublé. Alors que Sanchez et Cazorla font parler leur technique, les...








Arsenal - B. Dortmund
(2-0)

Y. Sanogo (3'), A. Sanchez (57') pour Arsenal


L'histoire ne se joue pas à grand chose, parfois. Giroud, revenu de blessure plus tôt que prévu, n'étant pas qualifié pour la fin de la phase de groupes de cette Ligue des Champions, c'est Danny Welbeck qui devait porter l'attaque londonienne, ce mercredi soir, face à Dortmund. Finalement blessé, l'Anglais doit renoncer à disputer la rencontre au dernier moment. Faute d'autres alternatives, le costume de titulaire revient à Yaya Sanogo. Un costume un peu grand pour un joueur qui n'a jamais marqué en match officiel avec les Gunners. Pourtant, après seulement 71 secondes de jeu, c'est lui qui ouvre le score à la suite d'un bon mouvement avec Santi Cazorla. Et tant pis s'il est légèrement hors jeu au moment de recevoir le ballon, Yaya vient de se dépuceler. En Ligue des Champions qui plus est. Un premier but important, donc, car couplé à celui de l'inévitable Alexis en seconde période, il envoie Arsenal en 8e de finale de la Ligue des Champions. Un petit bonheur en pleine période de doute.
Cazorla - Sanchez, duo de choc
Si eux sont déjà qualifiés pour ce stade de la compétition, les hommes de Jürgen Klopp rament terriblement en Bundesliga. C'est d'ailleurs avec des pensées peut-être trop tournées vers le championnat que les Allemands entament cette rencontre. En tout cas, la bande à Bender semble complètement dépassée quand Sanogo talonne pour Cazorla à l'entrée de la surface, lequel lui remet instantanément, offrant ainsi à son partenaire un face à face après seulement une minute de jeu. Le frenchie ne se fait pas prier et glisse la balle entre les jambes de Weidenfeller. 1-0 pour Arsenal. L'entame de match est parfaite pour les Gunners qui continuent de dérouler leur jeu à une vitesse hallucinante. A peine huit minutes après l'ouverture du score, Sanogo se présente encore seul face au portier allemand, mais ne parvient pas à s'offrir à un doublé. Alors que Sanchez et Cazorla font parler leur technique, les...







...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant