Arsenal brise le rêve d'Old Trafford

le
0

Réalistes, les Gunners ont ôté aux mancuniens leurs derniers espoirs de remporter un titre cette saison en allant s'imposer (1-2), à Old Trafford. Arsenal s'offre une demi-finale à Wembley.


Man. Utd - Arsenal
(1-2)

W. Rooney (28') pour Manchester United , N. Monreal (25'), D. Welbeck (61') pour Arsenal.


On joue la 60ème minute de ce choc lorsque Welbeck signe son retour à Old Trafford. Profitant d'une mauvaise passe en retrait de Valencia, le natif de Manchester devance la sortie de De Gea en lui mettant au passage un grand pont, avant de glisser le ballon dans le but vide et de laisser échapper sa joie. Une belle revanche pour celui qui avait été vendu cet été pour faire de la place à Falcao, dont le profil correspondait plus à la politique de recrutement de stars voulue par les actionnaires. Une politique dont le symbole est Angel Di Maria, encore transparent ce soir, et exclu à un quart d'heure de la fin, pour un combo simulation - contestation indigne de son statut. Ce soir, Manchester United et ses stars n'ont que leurs yeux pour pleurer : cette saison sera vierge de tout trophée. Pour Arsenal et Wenger, en revanche, le sourire est de retour : cette victoire relance une saison plutôt morne jusqu'ici.
Un éclair de chaque côté
Les deux équipes lancent le match dans un Old Trafford plein à craquer. Très vite, les Gunners sont les premiers à se mettre en évidence, par Sanchez, qui s'infiltre dans la surface, mais voit son premier tir contré par la défense. Mais les Mancuniens prennent rapidement possession du ballon et tentent de passer à gauche, où Hector Bellerin semble être dans un mauvais jour, et provoque deux coups francs dans le premier quart d'heure. Titulaire malgré ses performances globalement très décevantes dernièrement, Di Maria s'illustre une première fois par une superbe transversale, que Fellaini remet vers Young, mais la frappe de l'Anglais s'envole au-dessus des cages. Très remuant sur son côté droit, Oxlade-Chamberlain met le feu dans dans la défense mancunienne à coups de doubles contacts avant de décaler Monreal, seul, qui crucifie De Gea du gauche (0-1, 25e). Les Red Devils ne baissent pas les bras, et réagissent immédiatement, lorsque Di Maria adresse un...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant