Arribagé-Montanier : un match, deux destins

le
0
Arribagé-Montanier : un match, deux destins
Arribagé-Montanier : un match, deux destins

Potes au milieu des années 90 en tant que gardien et défenseur du TFC, Philippe Montanier et Dominique Arribagé se retrouvent ce soir comme adversaires, coachs de Rennes et de Toulouse. Entre-temps, Arri' a lui aussi traîné ses basques à Rennes, et Monty' a vadrouillé un peu partout. Récit d'un chassé-croisé.

C'est l'histoire de deux joueurs 100% made in France qui ont roulé leur bosse aux quatre coins de l'Hexagone, avant de reposer leurs jambes sur les bancs de touche. De deux équipes de Ligue 1, est-il besoin de le préciser. Des trajectoires qui se sont à un moment croisées, un jour de 1994, lorsque Philippe Montanier décide de poser ses valises dans la ville rose. Dominique Arribagé, de sept ans son cadet, est lui déjà une tête connue au Téfécé. Solide défenseur d'1m87 formé au club, Arribagé entame sa troisième saison avec les pros à seulement 23 ans. "Monty'", lui, présente un CV un peu plus rock'n' roll. Car enfiler des gants de gardien, c'est accepter un deal : trouver l'osmose avec un club et s'offrir le luxe de la stabilité, ou bien être ballotté au gré des mises en concurrence, des caprices d'entraîneurs, des doublures ambitieuses et des départs forcés quand la place de numéro 1 n'est plus assurée. Taulier de Caen, Montanier a loupé son passage au niveau supérieur avec sa pige ratée à Nantes, et s'est fait chiper sa place dans les bois du stade D'Ornano à son retour au bercail. Pour retrouver le terrain, il doit donc revoir ses ambitions à la baisse et accepter de rejoindre la Ligue 2, où squattent alors les Toulousains.

Les relations à distance


Plus de vingt ans plus tard, et alors qu'ils n'ont joué ensemble que trois saisons au TFC, les deux hommes se considèrent encore comme des amis. En 2014, alors membre de la cellule recrutement des Toulousains, Arribagé affirmait à 20 Minutes en parlant de Montanier, devenu coach de Rennes : "C'est un pote, on est toujours restés en relation." Assis sur la touche toulousaine depuis mars dernier, Arribagé affrontait son ancien gardien pour la première fois en août. L'occasion d'entendre le même son de cloche chez Montanier, interrogé par le site du TFC avant le match : "C'est un ami. (...) On est restés toujours en contact, avec sa famille également, dès qu'on peut se voir. L'année dernière, il est venu voir un ou deux matchs, on avait passé la soirée ensemble. C'est quelqu'un que j'apprécie beaucoup. (...) On va découvrir l'entraîneur !" Le tableau d'affichage exhibera finalement un 3-1 pour les Rennais. Juste avant la rencontre, au quotidien La Dépêche, Arribagé confiait pourtant sa joie de retrouver ce qui était encore le stade…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant