Arrêt du tabac : le Zyban et le Champix innocentés

le
0
Une étude montre que ces médicaments controversés n'augmentent pas le risque de dépression ou de tentatives de suicide.

Accusés de déclencher dépressions et idées suicidaires, deux médicaments prescrits dans l'aide à l'arrêt du tabac viennent d'être innocentés par une étude publiée dans le British Medical Journal. En France, les ventes de Champix et de Zyban sont en chute libre - avec moins de 5.500 boîtes vendues en septembre. En raison d'une incertitude sur leurs effets indésirables et leur efficacité, ces molécules ont été retirées en 2011 du forfait annuel de 50 euros versés par l'Assurance-maladie en cas de sevrage tabagique. La Haute Autorité de santé recommande de ne les prescrire qu'après un échec des substituts nicotiniques.

Les conclusions des chercheurs de l'université de Bristol, en Grande-Bretagne - un pays où un million de patients ont pris ces traitements en 2011 - s'avèrent pourtant rassurantes. «Il n'y a aucune preuve que la varé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant