Arrêt cardiaque: repérer les signes avant-coureurs

le
0
Douleurs dans la poitrine ou essoufflements peuvent alerter sur un risque de mort subite. » L'angine de poitrine, une cause d'infarctus

En France, la mort subite frappe chaque année de 40.000 à 50 .000 personnes hors de l'hôpital. Après 45 ans, elle est majoritairement la conséquence d'une maladie coronaire qui va provoquer un infarctus du myocarde, lequel, dans certains cas, entraînera l'arrêt car­diaque.

Or plus de la moitié de ces arrêts cardiaques seraient précédés de signes d'alerte bien avant leur survenue, selon une étude présentée mardi lors du congrès de cardiologie américain. Pour parvenir à ce résultat, le Dr Éloi Marijon, médecin français actuellement en poste au centre médical Cedars-Sinai de Los Angeles, a étudié les antécédents de 507 hommes victimes de mort su­bite à Portland, dans l'Oregon. «Plus de la moitié de ces hommes avaient eu des ­signes avant-coureurs dans les quatre semaines qui précédaient cet arrêt cardiaque, et au moins u...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant