Arrestations en Turquie au sein de l'autorité de régulation bancaire

le
0
    ISTANBUL, 19 août (Reuters) - Les autorités turques ont 
arrêté vendredi 29 inspecteurs de l'agence de régulation du 
secteur bancaire (BDDK) pour des "inspections illégales", 
rapportent des médias turcs. Le coup de filet semble lié au coup 
d'Etat manqué du 15 juillet dernier. 
    D'après la chaîne de télévision NTV, ces inspecteurs sont 
soupçonnés d'avoir illégalement enquêté sur les comptes de 
fondations liées à l'Etat ou de personnalités du monde des 
affaires parfois proches du président Recep Tayyip Erdogan. 
    Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès 
du BDDK. 
    Le vice-Premier ministre, Mehmet Simsek, a parallèlement 
annoncé que le gouvernement était en contact avec le secteur 
bancaire pour couper le financement de sociétés liées au réseau 
de Fethullah Gülen, le prédicateur exilé aux Etats-Unis accusé 
par Ankara d'être derrière la tentative de putsch. 
    S'exprimant en direct sur l'antenne de la chaîne publique 
TRT Haber, il a souligné qu'il était "crucial" de stopper ces 
financements mais a ajouté que quelques centaines de sociétés 
seulement étaient concernées et que cette décision n'aurait pas 
de conséquences sur l'économie nationale. 
    Depuis l'échec de la tentative de putsch, quelque 40.000 
personnes ont été interpellées en Turquie, dont la moitié font 
l'objet d'un placement en détention pour liens présumés avec les 
putschistes. 
    L'enquête sur les ramifications du putsch a également 
conduit à une vaste purge dans les rangs de l'armée, de la 
police, de la justice et de la fonction publique, avec le 
limogeage de quelque 80.000 personnes.     
 
 (Ebru Tuncay et Tuvan Gumrukcu; Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant