Arrestations en Italie dans une enquête sur des matches truqués

le
0

ROME (Reuters) - Plusieurs personnes dont Andrea Masiello, ex-défenseur de Bari aujourd'hui à l'Atalante Bergame, ont été arrêtées dans le cadre d'une enquête sur des matches présumés truqués, a annoncé lundi la Fédération italienne de football (FIGC).

Huit des anciens coéquipiers de Masiello à Bari, le club au centre de l'enquête, sont également visés. Plusieurs personnes, dont l'identité n'a pas été dévoilée, ont été arrêtées à Bari.

"Une dizaine de personnes font l'objet d'une enquête dont neuf sont d'ex-joueurs (de Bari), impliqués dans le trucage présumé de neuf matches de Serie A la saison dernière", dit la FIGC dans un communiqué.

Selon la presse, l'enquête se concentre sur une rencontre que Bari, désormais en Serie B, la deuxième division italienne, a perdu 2-0 face à Lecce, en mai dernier. Masiello avait inscrit un but contre son camp. Bari était déjà relégué à ce moment-là.

Guido Angelozzi, directeur sportif du club des Pouilles, a nié toute implication du club dans une éventuelle manipulation du résultat.

Le ministère de l'Intérieur a créé en juin une unité spécifiquement chargée d'enquêter sur les matches truqués après une série d'affaires retentissantes.

Sara Rossi; Jean-Philippe Lefief et Grégory Blachier pour le service français, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant