Arrestations d'islamistes présumés en Italie et en Albanie

le , mis à jour à 19:41
0

(Actualisé avec Matteo Renzi) MILAN, Italie, 1er juillet (Reuters) - La police italienne a annoncé mercredi l'arrestation à Rome de deux personnes soupçonnées de préparer des attentats sur le territoire italien et en Afrique du Nord, et de cinq autres en Italie et en Albanie qui s'apprêtaient à rejoindre les djihadistes de l'Etat islamique (EI). Une troisième personne liée aux deux suspects arrêtés à Rome est déjà en prison au Maroc, ont précisé les enquêteurs. En visite à Berlin, le président du Conseil italien Matteo Renzi a précisé qu'"une importante cellule" avait été démantelée. Cette cellule, a-t-il ajouté, était présente en Italie mais avait mené des opérations en Afrique du Nord. Les cinq personnes arrêtées en Italie -- à Milan, à Bergame, Grosseto -- et en Albanie faisaient partie d'un groupe de dix suspects comprenant des Italiens, des Albanais et une Canadienne. Les cinq autres membres de ce groupe seraient déjà en Syrie, notamment Maria Giulia Sergio, une Italienne convertie à l'islam qui a quitté son pays pour la Syrie peu après son mariage l'an dernier avec un Albanais. Les parents de Maria Giulia Sergio, ainsi que son soeur, ont été arrêtés, de même qu'un membre de la famille de son mari, a précisé la police italienne mercredi. Tous sont soupçonnés de chercher à rejoindre les djihadistes de l'EI qui contrôlent de vastes territoires en Irak et en Syrie. Selon le procureur Maurizio Romanelli, rien n'indique que ce groupe, contrairement aux deux personnes arrêtées à Rome, préparait des attentats en Italie. (Ilaria Polleschi et Philip Pullella; Danielle Rouquié et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant