Arrestations au Burkina après l'attaque d'un dépôt d'armes de l'armée

le
0
    OUAGADOUGOU, 23 janvier (Reuters) - Onze membres de 
l'ex-garde présidentielle du Burkina Faso ont été arrêtés en 
relation avec l'enquête sur un raid mené vendredi matin contre 
une armurerie militaire à Ouagadougou, a annoncé l'armée samedi. 
    D'autres suspects sont toujours recherchés par les 
autorités, précise l'armée. 
    Le dépôt d'armes a été attaqué par un groupe d'hommes 
identifiés comme membres de l'ex-Régiment de sécurité 
présidentielle (RSP), la garde présidentielle impliquée en 
septembre dernier dans la tentative de coup d'Etat orchestrée 
par le général Gilbert Diendéré, aujourd'hui détenu. (voir 
 ID:nL8N1561TH ) 
    Ce raid, quelques jours après l'attaque islamiste contre le 
café-restaurant Le Cappuccino et l'hôtel Splendid de Ouagadougou 
qui a fait trente morts, est une nouvelle illustration des défis 
sécuritaires auxquels est confronté le gouvernement du nouveau 
président, Roch Marc Christian Kaboré. 
 
 (Mathieu Bonkoungou; Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant