Arrestation en RDC d'un Rwandais recherché pour génocide

le
0
    KINSHASA/KIGALI, 10 décembre (Reuters) - Les autorités de la 
République démocratique du Congo ont interpellé un ancien maire 
rwandais accusé d'avoir orchestré le massacre de dizaines de 
milliers de Tutsis lors du génocide de 1994, a annoncé jeudi le 
ministère public à Kigali. 
    Ladislas Ntaganzwa, qui dirigeait la localité de Nyakizu, 
dans le sud du Rwanda, a été inculpé en 1996 pour génocide, 
incitation directe et publique au génocide, extermination, 
meurtre et viol, a dit le procureur général Richard Muhumuza 
dans un communiqué. 
    Actualisée en 2012, la procédure ouverte à l'encontre de 
Ladislas Ntaganzwa l'accuse d'avoir conspiré pour exterminer la 
population tutsie du pays et d'avoir personnellement ordonné le 
massacre de 20.000 civils en avril 1994. Les Etats-Unis 
offraient jusqu'à 5 millions de dollars (4,5 millions d'euros) 
pour toute information menant à sa capture. 
    Dans un communiqué, également publié jeudi, le Mécanisme 
pour les Tribunaux pénaux internationaux (MTPI) prie les 
autorités de Kinshasa d'extrader immédiatement Ladislas 
Ntaganzwa au Rwanda pour qu'il y soit jugé. 
    De source onusienne, on apprend que l'arrestation a eu lieu 
dans la ville de Nyanzale, dans la province du Nord Kivu où se 
sont réfugiés un certain nombre d'auteurs du génocide de 1994 
lors duquel quelque 800.000 Tutsis et Hutus modérés ont été tués 
par des extrémistes hutus. 
 
 (Aaron Ross et Clément Uwiringiyimana,; Nicolas Delame pour le 
service français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant