Arrestation en RDC d'un dirigeant de l'opposition

le
0
 (Actualisé avec menace de manifestation pour mercredi) 
    KINSHASA, 10 octobre (Reuters) - Un responsable de 
l'opposition en République démocratique du Congo (RDC) a été 
arrêté pour être interrogé pour son rôle dans les manifestations 
antigouvernementales du mois dernier qui ont fait une 
cinquantaine de morts, a annoncé le gouvernement lundi. 
    Bruno Tshibala, secrétaire général adjoint et porte-parole 
de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), 
principale formation d'opposition, a été interpellé dimanche 
soir à l'aéroport de Kinshasa où il s'apprêtait à prendre un vol 
pour Bruxelles, rapporte le parti lundi. 
    Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, a confirmé 
son arrestation et dit que le procureur général voulait 
l'interroger sur son rôle dans les manifestations des 19 et 20 
septembre, en particulier sur la mort d'un officier de police, 
brûlé vif, et d'une jeune fille.  
    L'UDPS a exigé la libération immédiate de son dirigeant. Le 
secrétaire général de l'UDPS, Jean-Marc Kabund, a promis des 
manifestations pour mercredi si Bruno Tshibala n'est pas libéré 
mardi. 
     Le parti promet déjà de nouvelles manifestations contre 
l'intention prêtée au président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 
2001, de solliciter un troisième mandat au mépris de la 
Constitution. 
    La Commission électorale vient de faire savoir que le 
scrutin présidentiel, initialement prévu le mois prochain, ne 
pourra sans doute pas se tenir avant décembre 2018. 
 
 (Aaron Ross; Gilles Trequesser et Danielle Rouquié pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant