Arrestation du président de la Fédération espagnole de football

le
0
 (Actualisé avec contexte) 
    MADRID, 18 juillet (Reuters) - Le président de la Fédération 
espagnole de football (RFEF), Angel Maria Villar, a été arrêté 
mardi après une série de perquisitions à Madrid ordonnées dans 
le cadre d'une enquête sur des faits de corruption, a annoncé la 
police. 
    Le fils d'Angel Maria Villar, que la presse espagnole 
surnomme Gorka, a été arrêté, ainsi que deux autres hauts 
dirigeants du football. Ils sont soupçonnés de collusion, 
d'escroquerie et de détournement de fonds, précise le communiqué 
de la police. 
    La RFEF n'a pu être jointe.  
    Ancien milieu de terrain de l'Athletic Bilbao, Angel Maria 
Villar, qui est également vice-président la Fédération 
internationale de football (Fifa), est à la tête de la RFEF 
depuis près de 30 ans. 
    L'an passé le comité d'éthique de la Fifa l'a condamné à une 
amende de 25.000 francs suisses (22.600 euros) pour avoir refusé 
de coopérer dans une enquête sur les conditions d'attribution 
des coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar. 
    Villar, qui est en outre vice-président de l'UEFA, avait été 
candidat, l'an passé, à la présidence de l'instance européenne 
en remplacement de Michel Platini emporté par le plus grand 
scandale qu'ait connu le football mondial. 
    Il avait renoncé à briguer la présidence de l'UEFA après 
s'être vu proposer de rester à la tête de la fédération 
espagnole. 
    L'enquête visant Villar a été ouverte il y a plusieurs mois. 
 
 (Inmaculada Sanz et Sarah White; Danielle Rouquié et Pierre 
Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant