Arrestation d'un important baron de la drogue au Mexique

le
0

(Actualisé avec détails, citations) MEXICO, 2 octobre (Reuters) - Hector Beltran Leyva, chef d'une famille du crime organisé qui menait une guerre sanglante contre le clan de son ancien associé et baron de la drogue Joaquin "Shorty" Guzman au Mexique, a été arrêté mercredi, a indiqué une source au ministère mexicain de l'Intérieur. Peu de détails ont été fournis sur les circonstances entourant l'arrestation et la détention de Beltran Leyva, l'un des plus importants narcotrafiquants mexicains. Des responsables ont simplement précisé que les forces de police procédaient à des vérifications pour s'assurer de l'identité de Beltran Leyva. Cette arrestation constitue un nouveau succès pour le président Enrique Pena Nieto et pour les autorités mexicaines dans la guerre menée contre les cartels de la drogue après l'arrestation de "Shorty" Guzman au mois de février. Hector, 49 ans, était le dernier des quatre frères de la famille Beltran Leyva impliqués dans le trafic de drogue à ne pas être décédé ou emprisonné. Ceux-ci ont d'abord travaillé pendant plusieurs décennies pour Joaquin Guzman, patron du cartel de Sinaloa, jusqu'à l'arrestation d'Alfredo Beltran Leyva par les forces spéciales mexicaines en janvier 2008. Ses frères avaient alors accusé Guzman de s'être entendu avec le gouvernement mexicain et avaient créé une organisation concurrente alliée au cartel de Los Zetas. Quatre mois après l'arrestation d'Alfredo Beltran Leyva, le fils de Joaquin Guzman, âgé de 22 ans, avait été abattu par des hommes armés, entraînant une spirale de violences meurtrières dans tout le nord du Mexique. En 2010, le clan Beltran ayant perdu plusieurs de ses chefs, Hector, surnommé "l'ingénieur", prenait les rênes du pouvoir et diversifiait ses activités dans le blanchiment d'argent l'extorsion, le trafic d'êtres humains, le trafic d'armes et les assassinats commandités. En décembre 2009, l'aîné de la fratrie, Arturo Beltran Leyva, avait été abattu lors d'une opération des Marines mexicains. Un jeune soldat tué lors de l'assaut avait été honoré par le gouvernement du président Felipe Calderon et des images de son enterrement avaient été diffusées à la télévision nationale. Le lendemain, la mère, la soeur, le frère et la tante du soldat défunt avaient été abattus par des hommes armés dans la maison familiale. (Lizbeth Diaz; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant