Arrestation d'un complice de djihadistes en Italie

le
0
    BARI, 7 décembre (Reuters) - La police de Bari a arrêté un 
ressortissant irakien soupçonné d'avoir aidé 11 militants 
islamistes étrangers à entrer en Italie d'où ils ont pu ensuite 
rejoindre la France, la Belgique et d'autres pays d'Europe. 
    L'homme, Madjid Mouhamad, 45 ans, avait fait établir de faux 
passeports afin de permettre aux islamistes d'entrer en Italie 
entre le mois de mars et celui de septembre cette année, précise 
la police. 
    Mouhamad avait été remis en liberté après avoir purgé dix 
ans de prison pour terrorisme international. Il a également 
trouvé des hébergements temporaires pour les activistes 
originaires du Pakistan, d'Egypte, d'Iran, du Maroc et de 
Turquie. 
    La police italienne précise que l'homme était lié à un imam 
de Molenbeek, quartier de l'agglomération de Bruxelles, mais 
elle n'a pas indiqué si cet homme avait des liens directs avec 
les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis qui ont fait 
130 morts. 
    Au cours des derniers jours, l'Italie a expulsé quatre 
Marocains soupçonnés de faire la promotion du djihadisme et a 
arrêté quatre Kosovars suspectés d'appartenir à une cellule 
radicale diffusant de la propagande islamiste et auteur de 
menaces contre le pape François. 
     
 
 (Vincenzo Damiani; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant