Arrestation d'opposants au projet minier Congas au Pérou

le
0
(Commodesk) Le Front de défense environnemental de Cajamarca réclamait mardi la libération immédiate de Wilfredo Saavedra, président du Front de défense de Cajamarca, estimant son arrestation arbitraire et illégale. D'autres leaders de la contestation contre le projet minier de Congas ont été arrêtés depuis dimanche, jour de proclamation de l'état d'urgence par le gouvernement péruvien. Le projet minier d'or et de cuivre de Congas, dans la région de Cajamarca au nord-ouest du pays, est détenu majoritairement par la compagnie américaine Newmont. Des habitants manifestent depuis le 24 novembre contre la construction de cette mine, inquiets de ses répercussions sur leur approvisionnement en eau. Ce chantier gigantesque implique en effet la transformation de quatre lacs d'altitude en réservoirs artificiels destinés à augmenter la quantité d'eau disponible pour l'exploitation minière, ce qui impliquerait une modification de tout le système hydrique de la région. La construction de la mine est suspendue depuis le 30 novembre à la demande du gouvernement qui souhaitait permettre un dialogue plus apaisé avec la compagnie et les opposants. Le président Ollanta Humala avait promulgué en septembre dernier une loi qui rend obligatoire l'approbation des communautés locales pour l'implantation d'une nouvelle mine.
Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant