Arrestation à Caracas d'un collaborateur de l'opposant Ramos

le
0
    CARACAS, 20 mai (Reuters) - Le chef de la sécurité du 
président de l'Assemblée nationale du Venezuela, où l'opposition 
est majoritaire, a été arrêté par la police qui le soupçonne 
d'être l'instigateur de l'agression d'une policière lors d'une 
manifestation de l'opposition. 
    L'agression, qui a été filmée, s'est produite en marge d'un 
rassemblement réclamant la tenue d'un référendum révocatoire 
visant à écourter le mandat du président socialiste Nicolas 
Maduro. 
    Dans un discours tard jeudi soir, le chef de l'Etat a 
annoncé que "l'auteur intellectuel qui a payé ces terroristes 
pour passer à tabac cette jeune policière était en prison". 
Coromoto Rodriguez sera jugé et incarcéré dans une prison de 
haute sécurité, a poursuivi Maduro. 
    Dans l'entourage d'Henry Ramos, président de l'Assemblée 
nationale, on affirme que le responsable de la sécurité n'est 
nullement impliqué dans l'agression et que son arrestation est 
une manoeuvre du pouvoir exécutif pour intimider l'Assemblée. 
    "Attitude typique de lâcheté", a commenté Ramos. "Puisqu'ils 
n'osent me viser, ils persécutent d'humbles personnes qui 
travaillent avec moi." 
 
 (Andrew Cathorne et Diego Ore; Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant