Arnaud Montebourg se voit président de la République... ou rien

le
10
Arnaud Montebourg se voit président de la République... ou rien
Arnaud Montebourg se voit président de la République... ou rien

Le ministre du Redressement productif est en pleine forme et n'hésite pas à faire état publiquement de ses ambitions. Après une première sortie dans le New York Times début juillet, où il évoquait la possibilité de gagner une primaire PS à l'élection présidentielle, le trublion du gouvernement n'y va pas par quatre chemins dans un long portrait publié vendredi dans le M Le Magazine du Monde.

Cette fois, Arnaud Montebourg le dit, ce sera président de la République ou rien d'autre : «J'en ai marre des élections, je ne me représenterai pas. Après le ministère, j'arrête la politique, en tout cas comme une carrière. La présidentielle est la seule élection à laquelle j'envisage de me représenter un jour».

Alors que son collègue au gouvernement, Manuel Valls, a passé un été très médiatique, le ministre du Redressement productif -ou du «dressement reproductif» comme il s'en amuse dans l'article du Monde- chercherait-il à revenir sur le devant de la scène ? Pas vraiment pour aller à Matignon, en tout cas...

«Mittal, je lui en ai mis une ; depuis, il fait moins le malin»

Au passage, il assure avoir «engueulé» le Premier ministre après la révélation des détails, par ce dernier, d'une dispute entre eux. «Ayrault n'aurait pas dû avouer que je lui avais dit ça», estime le Bourguignon. Depuis, tout va mieux entre eux, à en croire Arnaud Montebourg : «C'est mon taulier, on s'entend bien, même si l'on n'est pas d'accord sur tout.» «Je suis l'un des rares ministres du gouvernement à le faire rire», claironne-t-il.

Le ministre sort aussi l'artillerie lourde, insultes et fanfaronnade, pour régler quelques dossiers : «Il y a deux patrons à Bercy» (en référence à une polémique avec Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances) ; «Bruxelles ? Des connards !» (en juin dernier, il avait fait de Barroso, le président de la Commission européenne le «carburant» du Front national) ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JERIKAE2 le vendredi 13 sept 2013 à 08:20

    ce sera rien ! tres bientot

  • RVM21 le mercredi 11 sept 2013 à 20:26

    le nabo.t grotesque est bien passé pourquoi pas lui ; avec les veau.x de Français tout est possible

  • fgino le mercredi 11 sept 2013 à 17:19

    Montebourg se voit président de la République... ou rien: moi je le vois bien en rien !!

  • s.thual le samedi 7 sept 2013 à 01:03

    faut lui faire passer un test psy avec des cubes !il est megalo ce type

  • al.porig le jeudi 5 sept 2013 à 15:27

    La France est-elle digne d'un aussi Grand Homme...

  • 2445joye le vendredi 30 aout 2013 à 21:14

    Il n'est pas mal, Montebourg. Je le verrais bien co-Premier Ministre, avec Valls, sous une présidence Marine Le Pen. Ces deux-là au PS, ça tient de l'erreur de casting. Mais Marine leur est quand même largement supérieure.

  • M2766070 le vendredi 30 aout 2013 à 20:35

    et aussi : les kons ça ose tout !!! les tontons flingueur

  • M2766070 le vendredi 30 aout 2013 à 20:28

    gabin disait dans le cave se rebiffe: si la konery se mesurait il servirait d étalon!!!

  • g.marti4 le vendredi 30 aout 2013 à 19:53

    Quand est-ce qu'il dégaine ce Lucky Luke ?

  • bordo le vendredi 30 aout 2013 à 19:01

    ah, ben alors, ce sera rien. Vu que ce n'est déjà pas grand-chose, cela ne changera pas beaucoup.