Arnaud Montebourg se rappelle aux «oubliés»

le , mis à jour à 08:46
3
Arnaud Montebourg se rappelle aux «oubliés»
Arnaud Montebourg se rappelle aux «oubliés»

Arnaud Montebourg, rempart contre le Front national ? Officiellement, l’ancien ministre de l’Economie ne cherche pas à draguer spécifiquement « les électeurs de gauche égarés vers le FN ». Ses proches sont pourtant convaincus qu’il est le plus à même de les séduire. « Ce n’est pas notre sujet principal, mais on assume complètement de dire qu’il faut récupérer cet électorat », glisse son lieutenant, l’élu PS d’Ile-de-France François Kalfon.

«Ce qui est volontaire, assumé, c’est le thème de la France périphérique»

franÇois kalfon, proche de montebourg

Hier, l’ancien ministre de l’Economie était en Touraine, sur les terres du frondeur PS Laurent Baumel. Au menu, la visite d’une exploitation agricole (bio, conversion écolo oblige), puis d’une entreprise de BTP pour évoquer « les ravages du travail détaché ». Baumel le certifie : le déplacement n’a pas été organisé en fonction du vote FN. « Ce qui est volontaire, assumé, c’est le thème de la France périphérique », admet François Kalfon. Voilà qui devrait parler à ces « oubliés » auxquels Marine Le Pen fait du pied... Tout comme les coups de menton de Montebourg contre l’Europe de Berlin et Bruxelles, « catastrophe pour notre pays ».

 

D’autant que ce pourfendeur de l’austérité, qui parle avec les communistes comme avec les chevènementistes, n’a pas son drapeau dans la poche ! « Il est le seul leadeur socialiste qui assume clairement que l’on doive défendre notre intérêt national, note Baumel. Or, l’idée que les Français sont les idiots utiles de la mondialisation est un thème extrêmement fédérateur. » Et pas seulement auprès de ceux qui glissent un bulletin Rassemblement Bleu Marine dans l’urne. « Il s’agit de s’adresser à tout cet électorat populaire, y compris celui qui ne vote plus, qui pense qu’on l’a abandonné », poursuit Kalfon. Le même, qui scrute les études d’opinion, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 il y a 6 mois

    Je crois que c'est la première fois que le PS avoue publiquement que l'électorat FN est constitué surtout de déçus de la gauche, et pas de la droite comme c'était la doctrine jusque maintenant.

  • oban07 il y a 6 mois

    on s'en tape

  • vmcfb il y a 6 mois

    Un oublié parle aux oubliés..