Arnaud Montebourg presse les banques de prêter aux PME/TPE

le
8
ARNAUD MONTEBOURG PRIE LES BANQUES D'ACCORDER DES PRÊTS AUX PME ET AUX TPE
ARNAUD MONTEBOURG PRIE LES BANQUES D'ACCORDER DES PRÊTS AUX PME ET AUX TPE

BRIGNAIS Rhône (Reuters) - Arnaud Montebourg a exhorté mardi les banques françaises à faire preuve de civisme et de patriotisme en augmentant leurs crédits aux petites entreprises.

"Les toutes petites entreprises, les PME ont des besoins de financement. Elles n?y arrivent pas toujours car le système bancaire s?est un peu trop détourné d?elles", a dit le ministre de l'Economie et du Redressement productif.

"Nous envoyons des messages au système bancaire pour qu?il soit un peu plus civique, qu?il s?intéresse davantage à l?économie de nos PME et pas seulement aux marchés financiers mondiaux", a-t-il ajouté.

Arnaud Montebourg s'exprimait lors d'une visite de l'entreprise Clauger, spécialisée dans le froid industriel, après avoir participé à un forum sur le financement des PME à Lyon.

La semaine passée, il avait déjà accusé les banques françaises de ne pas financer suffisamment l'économie tout en critiquant la hausse des bonus de leurs dirigeants qui, selon lui, ont augmenté l'an dernier "dans des proportions absolument indécentes".

La Fédération bancaire française lui avait répondu, en évoquant des chiffres de la banque de France, que neuf PME sur dix obtiennent les crédits d'investissement qu'elles demandent et que le montant des crédits accordés par les banques en France représente 42% du PIB, contre 36% en Allemagne.

Pour Arnaud Montebourg, qui est responsable du financement de l'Economie dans le gouvernement de Manuel Valls, la finance est "comme le cholestérol, il y a la bonne et la mauvaise."

"La mauvaise est spéculative, la bonne s?intéresse aux placements à long terme, fait du crédit à la PME du coin, soutient les chefs d?entreprises, permet aux entreprises de croître et d?embellir", a-t-il dit, en demandant solennellement aux banques de "participer à cette entreprise patriotique".

Le ministre des Finances Michel Sapin, qui accompagnait Arnaud Montebourg, a demandé de son côté aux banques de "rendre la monnaie de la pièce" après les aides dont elles ont bénéficié lors de la crise financière de 2008-2009.

"C'est le moment de prendre des risques. L?aversion au risque, elles ne l?ont pas eu quand elles ont perdu beaucoup d?argent. Aujourd?hui, elles ne doivent pas l?avoir quand il s?agit de financer l?économie", a-t-il déclaré.

(Catherine Lagrange, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fortunos le mardi 22 avr 2014 à 18:01

    Les pdg de ces banques preferent augmenter leur salaire,si par malheur leur banque tombent en faillite ,ils esperent que l 'Etat leur donnera quelques dizaines de millards comme l a fait le n.ain aux talonnettes en 2009 pour Dexia,

  • M156470 le mardi 22 avr 2014 à 17:32

    FITTOTO -- Je me demande comment ces deux là peuvent se supporter. A moins que le NEANT, les rapproche ??....

  • mipolod le mardi 22 avr 2014 à 17:32

    laurel et hardy à l'œuvre c'est l'économie française en déroute. La catastrophe est annoncée et nos deux glandus de service ne comprennent rien à l'entreprise.

  • M156470 le mardi 22 avr 2014 à 17:31

    FITTOTO -- Avec les Pieds Nickelés qui gouvernent on n'est pas sortis de l'auberge....

  • dresden le mardi 22 avr 2014 à 17:17

    Une suggestion amicale à Monsieur le Ministre : clarifier, simplifier les règles d'éligibilité des entreprises au PEA-PME. Actuellement, le flou paralyse le développement de cette source de financement.

  • jyth01 le mardi 22 avr 2014 à 17:15

    Ben voyons...continuez à vous endetter pour être racketté par le gouvernement, qui ne touchera pas aux sureffectifs monstrueux de la fonction publique

  • jfvl le mardi 22 avr 2014 à 16:57

    S'il cautionne les dossiers ceux-ci seront étudiés...

  • m.bouil4 le mardi 22 avr 2014 à 16:56

    Ca, c'est de la bonne démagogie