Arnaud Montebourg plaide pour une réorientation de l'UE

le
8
ARNAUD MONTEBOURG PRÔNE UNE RÉORIENTATION DE L'UE
ARNAUD MONTEBOURG PRÔNE UNE RÉORIENTATION DE L'UE

PARIS (Reuters) - Le ministre sortant du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a fait mardi sur France Inter ses offres de services au nouveau Premier ministre français, Manuel Valls, et plaidé pour une "réorientation" de l'Union européenne.

S'il a admis avoir eu dans le passé des désaccords avec le ministre sortant de l'Intérieur, notamment lors des primaires du PS pour l'élection présidentielle de 2012, il a aussi dit avoir avec lui des points communs, dont celui d'être "eurocritique".

"Manuels Valls a défendu le 'non' au traité constitutionnel européen en 2005", a-t-il rappelé. "Il y a un point que nous partageons, c'est d'être eurocritiques et certainement pas eurobéats."

"Je crois que nous avons la possibilité de réussir, réussir à réorienter l'Europe, parce que pour le moment c'est l'Europe qui nous réoriente dans un sens austéritaire, dans un sens dogmatique", a-t-il ajouté. "Or nous avons besoin de pragmatisme et de faire évoluer les idées de la Commission (européenne)."

François Hollande a annoncé lundi soir, au lendemain d'une déroute historique de sa majorité lors des élections municipales, son intention d'obtenir une nouvelle fois l'indulgence de la Commission vis-à-vis de déficits publics que la France n'est pas parvenue à ce jour à contenir dans les limites promises.

Le chef de l'Etat promis de mettre en oeuvre le programme d'économies annoncé avant ce scrutin - 50 milliards d'euros d'ici 2017.

"Je ne veux surtout pas fragiliser la croissance qui repart", a-t-il cependant ajouté dans son allocution télévisée après la démission du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. "Il s'agit de transformer notre Etat, de réformer l'organisation de nos territoires et de préserver notre modèle social."

"Le gouvernement aura aussi à convaincre l'Europe que cette contribution de la France à la compétitivité, à la croissance, doit être prise en compte dans le respect de nos engagements", a-t-il poursuivi. "Car (...) renforcer l'économie française, c'est la meilleure façon de réorienter l'Europe."

Arnaud Montebourg a estimé que le chef de l'Etat s'était efforcé de tenir compte du message adressé dimanche par les électeurs français.

"Il n'y a pas la France contre l'Europe car nous sommes copropriétaire de l'Europe. Mais l'Union européenne est totalement inefficace sur la question de la croissance", a dit le ministre sortant du Redressement productif.

"Même les Allemands s'en émeuvent", a-t-il ajouté. "Donc cette question de la réorientation est sur la table et le président l'a posée en termes assez lisibles et crus."

(Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • quoa le mardi 1 avr 2014 à 11:35

    le ministre du dressement reproductif s'attaque a l'Europe... on est pas dans la meuh!

  • M7403983 le mardi 1 avr 2014 à 11:32

    cad, la fuite en avant ... sacré Montebourg : que de paroles inutiles ....

  • M8951316 le mardi 1 avr 2014 à 11:27

    même discours que Marine !

  • M8951316 le mardi 1 avr 2014 à 11:27

    même que Marine !

  • dotcom1 le mardi 1 avr 2014 à 11:20

    Dernière eructation d'un ministre dissous.

  • mlaure13 le mardi 1 avr 2014 à 11:14

    Il semblerait que les Allemands ont, eux aussi, compris le message de lever le pieds sur l’austérité non contrôlée ?...Une pause…peut-être…mais tout reste à faire, et on ne voit pas très bien le bout du tunnel…si bout il y a, et le sort de l’humanité est en train de se jouer ???... !!!...Aléa Jacta Est…

  • brenot le mardi 1 avr 2014 à 11:13

    Traduction: laxisme budgétaire et dette ... dose léthale pour le pays.

  • lorant21 le mardi 1 avr 2014 à 11:11

    Stupide: on ne peut pas continuer comme depuis 30 ans à vivre à crédit...

Partenaires Taux