Arnaud Montebourg : «La renaissance d'une compagnie nationale des mines»

le
11
Arnaud Montebourg : «La renaissance d'une compagnie nationale des mines»
Arnaud Montebourg : «La renaissance d'une compagnie nationale des mines»

Recréer une compagnie minière nationale peut paraître paradoxal alors qu'après le fer et le charbon la France a fermé en novembre sa dernière mine d'ardoise. Et pourtant, à en croire Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, lancer une telle entreprise publique est plus que jamais vital pour protéger « nos intérêts nationaux ». Alors que tous les grands pays industrialisés se mènent une concurrence sans merci pour mettre la main sur des gisements de métaux ou de terres rares indispensables aux nouvelles technologies, le ministre assume cet investissement, indispensable selon lui pour ne pas être dépendant de pays comme la Chine.

Vous annoncez la création d'une entreprise nationale minière, c'est surprenant...

ARNAUD MONTEBOURG. Avec l'appui du président de la République, j'ai organisé la renaissance d'une compagnie nationale des mines pour prospecter et exploiter d'abord notre sous-sol -- tout en respectant les aspirations environnementales de nos concitoyens. Cette société s'appellera la Compagnie nationale des mines de France (CMF). Elle accompagnera aussi l'exploitation du sous-sol de nos territoires d'outre-mer, comme en Guyane, où nous disposons de réserves d'or considérables et où sévit un orpaillage sauvage. Là-bas, c'est la loi de la jungle dans le secteur minier. Les « garimpeiros » brésiliens illégaux posent d'énormes problèmes à la population locale. Nous explorerons aussi le sous-sol d'autres pays. Les pays d'Afrique francophone, notamment, aimeraient travailler avec nous plutôt que d'avoir affaire à des multinationales étrangères. Dans certains cas, ils préféreraient traiter de gouvernement à gouvernement. C'est ce que nous leur proposerons de faire avec cette compagnie nationale. Celle-ci, enfin, aura vocation à travailler en Asie centrale et en Amérique du Sud.

Combien l'Etat investit-il dans cette nouvelle compagnie minière ?

La France va fédérer l'agence des participations ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 le vendredi 21 fév 2014 à 08:03

    y a déjà l école nationale des mines, ou comment préparer 1 gang paulitik lol , la meme chose mais avec PLUS d argent !!!

  • napro le vendredi 21 fév 2014 à 08:02

    Excellente initiative ! Pourquoi rejeter en bloc toutes les idées émanant de la gauche ? Il faudrait que certains fassent preuve d'un peu de discernement !

  • fquiroga le vendredi 21 fév 2014 à 07:41

    Des copains à "caser"?????

  • M1765517 le vendredi 21 fév 2014 à 07:35

    il va ressortir les avions renifleurs

  • M1765517 le vendredi 21 fév 2014 à 07:34

    mon jardin, la planete, c'est un peu pretentieux, la guyane d'abord m'aurait suffit

  • M6672885 le vendredi 21 fév 2014 à 07:18

    je n'aime pas ces gens, mais cependant c'est une bonne idée. toutefois, comme l'Etat n'a plus d'argent, il ferait mieux d'associer étroitement et honnêtement des investisseurs à ce projet, mais là, je n'aime pas ces gens.

  • alc2855 le vendredi 21 fév 2014 à 07:15

    De pire en pire.....

  • mickae82 le vendredi 21 fév 2014 à 07:15

    Rocard a dépenser des fortunes pour tout liquider mais pas grave l'argent ne manque pas semble-t-il.

  • lemeri38 le vendredi 21 fév 2014 à 07:10

    une nouvelle compagnie nationale d'un autre temps .. et quelques fonctionnaires de plus ...rien que je nom déjà on se croirait au 19ème siècle .. me demande même si montebourg a pas fait un voyage dans le futur tellement il est rétrograde ....

  • villanti le vendredi 21 fév 2014 à 06:55

    pas mal