Arnaud Montebourg installe la mission sur les bornes électriques

le
0
ARNAUD MONTEBOURG INSTALLE LA MISSION SUR LES BORNES POUR LES VÉHICULES ÉLECTRIQUES
ARNAUD MONTEBOURG INSTALLE LA MISSION SUR LES BORNES POUR LES VÉHICULES ÉLECTRIQUES

PARIS (Reuters) - Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a installé mercredi une mission sur le déploiement des bornes de recharge rapide pour les véhicules électriques et lui a donné jusqu'à la fin de l'année pour nouer des accords avec les parties intéressées.

Dirigée par un ingénieur des mines, Philippe Hirztman, cette mission a pour objectif de discuter avec les collectivités locales, les réseaux d'autoroutes, ceux de stations-service, la grande distribution et les gestionnaires de parking des conditions de ce déploiement.

Elle est chargée en outre de négocier avec ERDF, le gestionnaire du réseau d'électricité français, les moyens de répondre à ces besoins nouveaux.

L'ensemble des acteurs étaient présents à une réunion organisée autour d'Arnaud Montebourg et des ministres de l'Ecologie et des Transports, Delphine Batho et Frédéric Cuvillier, qui a débouché sur un premier accord avec la création d'un groupe de travail sur la géolocalisation des bornes.

Les deux grands constructeurs français, Renault et PSA, ERDF et la Caisse des dépôts, sont les principaux participants à ce groupe qui se penchera aussi sur les questions de réservation à distance de ces bornes et de télépaiement.

"Notre choix est d'amener toutes les entités, y compris privées, à participer à l'effort d'installation de bornes", a dit Arnaud Montebourg, en ajoutant que les investissements nécessaires pourraient bénéficier des fonds du programme des investissements d'avenir (grand emprunt).

La France comptait fin 2011 moins de 2.000 bornes de recharge. Le Grenelle de l'Environnement a fixé pour objectif 75.000 bornes en 2015 et 400.000 en 2020.

Présent à la réunion de mercredi, le président de l'Association des maires de France, Jacques Pélissard, a indiqué que les villes pourraient, sur une base volontaire, accepter le principe de tarifs réduits de stationnement, voire de gratuité, pour les véhicules électriques afin d'encourager leur utilisation.

Arnaud Montebourg a estimé que les sociétés d'autoroutes pourraient suivre cet exemple en leur accordant des rabais sur les péages.

"Les ministres souhaitent la mise en place d'un tarif préférentiel sur les péages autoroutiers et pour le stationnement des véhicules électriques", ont souligné les trois membres du gouvernement dans un communiqué commun publié à l'occasion du lancement de la mission Hirtzman.

Yann Le Guernigou, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant