Arnaud Montebourg critique la BCE, Pierre Moscovici tempère

le
1
LA BCE DOIT DONNER DE L'OXYGÈNE AUX ÉCONOMIES EUROPÉENNES, SELON ARNAUD MONTEBOURG
LA BCE DOIT DONNER DE L'OXYGÈNE AUX ÉCONOMIES EUROPÉENNES, SELON ARNAUD MONTEBOURG

PARIS (Reuters) - La Banque centrale européenne est "remarquablement inactive" et doit passer à l'action sans délai pour "donner de l'oxygène" aux économies européennes, a déclaré dimanche Arnaud Montebourg.

Son collègue de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, s'est par la suite efforcé d'atténuer l'effet de ces critiques en saluant le bilan du président de la BCE, Mario Draghi.

Invité dimanche matin du "Grand Rendez-vous" Europe 1/i>Télé/Le Parisien-Aujourd'hui en France, le ministre français du Redressement productif a notamment souhaité que Mario Draghi "commence à dire que l'euro est surévalué".

"La Banque centrale européenne est remarquablement inactive, dans une période où on a besoin d'activisme et de volontarisme", a-t-il jugé.

"Elle ne s'occupe pas de la croissance, elle ne s'occupe pas des chômeurs, elle ne s'occupe de la population européenne et elle a le devoir de le faire", a-t-il poursuivi.

"Si on veut de la croissance, il faut faire baisser l'euro, c'est le rôle des responsables politiques de l'Eurogroupe, c'est le rôle de M. Draghi", a insisté Arnaud Montebourg.

Prié de dire ce qu'il attendait de Mario Draghi, le ministre a répondu : "de commencer à dire que l'euro est surévalué".

"Nous avons besoin en ce moment d'une monnaie plus faible qui retrouve des niveaux normaux (...) pour donner de l'oxygène aux économies européennes", a-t-il justifié.

Interrogé à ce sujet au "Grand Jury" RTL-LCI-Le Figaro, Pierre Moscovici a jugé "de bonne politique", à son niveau, "de peu s'exprimer sur la BCE".

Mario Draghi, a-t-il toutefois commenté, "est dans son rôle".

"Son rôle, c'est de veiller à la stabilité des prix, à la lutte contre l'inflation, c'est aussi de veiller à la pérennité et à l'intégrité de la zone euro. Il l'a fait remarquablement", a-t-il jugé, se dissociant implicitement des propos d'Arnaud Montebourg.

"La Banque centrale européenne a joué dans la sortie de la crise de la zone euro un rôle positif", a-t-il ajouté.

"On n'est pas toujours d'accord mais ce dialogue doit être comme il l'est, discret et direct", a insisté Pierre Moscovici, avant d'ajouter, toujours au crédit de Mario Draghi:

"Je ne crois pas pour parler avec lui que la question de la croissance soit étrangère à ses préoccupations".

Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • wanda6 le dimanche 3 mar 2013 à 15:47

    ouvrez les yeux sur ce désastre! En à peine 20 ans, l'UE a mis la plupart des grandes puissances européennes à terre!

Partenaires Taux