Arnaud Clément : "Une décision stratégique "

le
0
Arnaud Clément : "Une décision stratégique "
Arnaud Clément : "Une décision stratégique "
A quelques heures du coup d'envoi de la finale de Coupe Davis face à la Suisse, Arnaud Clément, le capitaine de l'équipe de France, revient sur son choix d'aligner Gaël Monfils sur le deuxième simple de vendredi et sur l'importance de la dimension psychologique d'un tel évènement.

Arnaud Clément, le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis avoue que le choix entre Gaël Monfils et Richard Gasquet n'a pas été simple : « Gaël et Richard sont d'un niveau très proche. Ils sont tous très proches. Même Gilles qui n'est pas là. Gaël a démontré qu'il était en grande forme. C'est vrai aussi pour Richard et les autres... Il n'y avait pas de vraie raison particulière de prendre l'un ou l'autre... mais à un moment donné, un choix s'impose...» et c'est finalement « La Monf' » qui a été choisie : « Pour cette rencontre, il y a eu une décision stratégique. Gaël est en très bonne forme physique et dans son tennis  C'était un choix personnel. J'ai parlé à chacun d'entre eux. Ils étaient tous prêts à y aller mais ce sont ces joueurs-là que j'ai choisis  ».

Le capitaine reste également très ouvert quant à ses choix pour les autres matchs de cette finale : « Si tous les joueurs de l'équipe sont en forme physique, mentale et prêts à jouer...nous verrons ce qui se passe vendredi. Nous verrons si les joueurs sont fatigués. Après vendredi, il peut y avoir des changements. C'est un luxe que j'ai en tant que capitaine, et si je dois l'utiliser, je le ferai. » Arnaud Clément, absent pour blessure de la finale de Coupe Davis 2001 (remportée par la France 3-2 contre l'Australie), réagit également à la présence de Roger Federer pour le second match de simple et répète l'importance de la dimension psychologique d'un tel évènement. « La présence de Roger Federer n'est pas une grande surprise pour nous. Nous avons axé toute notre préparation pour jouer contre Roger et Stan. C'était évident qu'il allait jouer. Il y aura une dimension psychologique qui sera importante parce que c'est une finale, il y a beaucoup de stress. A certains moments, c'est bien d'avoir un regard extérieur. Le capitaine peut mieux le faire car il est sur le côté et non pas au c½ur de l'action. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant