Armstrong a enfin rendu sa médaille olympique

le
0
Armstrong a enfin rendu sa médaille olympique
Armstrong a enfin rendu sa médaille olympique

Il s'est fait tirer l'oreille mais l'a enfin rendue. Lance Armstrong, l'ex-champion cycliste déchu pour dopage, a enfin réexpédié aux instances olympiques sa médaille de bronze gagnée à Sidney en 2000 dans le contre la montre. C'est le Texan lui-même qui l'annonce sur son compte Twitter. «La (médaille) de bronze 2000 est rendue au comité olympique américain et sera en Suisse dès que possible», écrit Lance Armstrong.

The 2000 Bronze is back in possession of @usolympics and will be in Switzerland asap to @olympics. http://t.co/IxwLy4KD1f? Lance Armstrong (@lancearmstrong) September 12, 2013

Il a visiblement fallu un petit rappel à l'ordre, lundi dernier, de celui qui n'était encore que vice-président du CIO, l'allemand Thomas Bach, devenu entre-temps patron du Comité international olympique, pour que Lance Armstrong se décide à renvoyer la médaille. «La seule chose qui reste ? et j'espère que nous pourrons encore en arriver à une solution ? c'est de récupérer la médaille, a déclaré Thomas Bach depuis Buenos Aires, lors de la 125e session du CIO. Mais juridiquement parlant, l'affaire est terminée pour le CIO. Nous allons continuer à travailler avec le Comité National Olympique Américain (USOC) pour la récupérer». Lance Armstrong et l'USOC n'ayant pas contesté la décision du CIO, annoncée officiellement le 17 janvier dernier, aucune suite juridique n'est à prévoir.

Enferré dans plusieurs actions judiciaires

L'ancien cycliste avait été banni à vie et déchu de la plupart de ses titres (1998-2011) en octobre 2012 à la suite d'un rapport accablant de l'Agence américaine antidopage (USADA). Il était ensuite passé aux aveux en janvier, devant des caméras de télévision. Après avoir perdu la quasi totalité de ses sponsors au moment du scandale, Armstrong est actuellement enferré dans plusieurs actions judiciaires à son encontre, dont une à laquelle s'est jointe le gouvernement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant