Armes en 3D : fantasme ou réalité ?

le
0
La prolifération d'armes fabriquées avec des imprimantes 3D inquiète les autorités, même si leur fonctionnalité reste peu évidente.

En mai dernier, un activiste américain, Cody Wilson réalise avec son imprimante 3D un pistolet censé inaugurer une nouvelle catégorie d'armes indétectables aux rayons X. Sauf que... pour fonctionner, l'arme a besoin de ­pièces métalliques. Sa qualité ­laisse à désirer: après huit tirs, l'engin explose. Les plans en 3D, publiés gratuitement en ligne, sont finalement retirés à la demande des autorités américaines. Les spécialistes, eux, estiment qu'il vaut mieux acheter sur Internet des pièces détachées de véritables armes et utiliser d'autres procédés pour passer inaperçu, que de les fabriquer soi-même.

L'initiative de Cody Wilson suffit pourtant à alerter les services de police dans le monde entier. Le mois dernier, des agents anglais découvrent à ­Manchester une imprimante 3D et des pièces en plastique suspectées d'être...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant