Armes chimiques en Syrie : l'ONU va enquêter

le
0
Ban Ki-moon a rappelé que l'emploi d'armes chimiques par l'un ou l'autre camp serait un «crime contre l'humanité».

Que s'est-il vraiment passé mardi, pendant l'attaque qui a fait au moins 31 morts à Khan al-Assal, au sud-ouest d'Alep? Depuis deux jours, le gouvernement syrien et les rebelles s'accusent mutuellement d'avoir utilisé des armes chimiques, pour la première fois en deux ans de conflit en Syrie. Pour tenter de tirer les choses au clair, le secrétaire générale de l'ONU, Ban Ki-moon, a annoncé ce jeudi qu'il allait lancer une enquête, «dès que possible en pratique», en réponse à une demande de Damas. Paris, Londres et Washington avaient annoncé la veille leur intention de demander une telle enquête.

Estimant que «la pleine coopération de toutes les parties sera essentielle» pour mener à bien ces investigations, Ban a réaffirmé que l'emploi d'armes chimiques par l'un ou l'autre camp serait un «crime contre l'humanité».

Plans d'intervention...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant