Arménie-La prise d'otages dans un commissariat se poursuit

le
0
    EREVAN, 18 juillet (Reuters) - Les autorités arméniennes ont 
appelé lundi les hommes armés qui détiennent quatre otages 
depuis plus de 24 heures à déposer les armes et à se rendre.  
    Les preneurs d'otages ont pris le contrôle d'un commissariat 
dimanche, faisant un mort et deux blessés parmi les policiers, 
avant d'appeler la population à manifester pour réclamer la 
libération d'opposants incarcérés.  
    Ils ont libéré deux otages dimanche et trois autres lundi, 
ont précisé les services de sécurité, ajoutant que les 
négociations se poursuivaient pour tenter de parvenir à une 
issue pacifique.  
    Les preneurs d'otages réclament entre autres la libération 
de Jirair Sefilian, un dirigeant de l'opposition et ancien 
commandant militaire arrêté le mois dernier pour détention 
illégale d'armes.  
    Le directeur adjoint de la police nationale et le chef 
adjoint de celle d'Erevan figureraient parmi les otages.  
    Environ 2.000 personnes se sont rassemblées lundi dans le 
centre d'Erevan pour appeler à une résolution sans violence de 
la prise d'otages, à la libération de Sefilian, qu'elles ont 
présenté comme un prisonnier politique, et à la démission du 
président arménien, Serj Sargsian.  
    Plusieurs manifestants ont été interpellés par la police 
mais ont été libérés peu après. 
    Jirair Sefilian reproche notamment à Serj Sargsian sa 
gestion du conflit entre séparatistes pro-arméniens et forces 
azerbaïdjanaises dans la région du Haut-Karabakh. 
 
 (Margarita Antidze; Marc Angrand pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant