Armée japonaise en alerte en cas de test de missile nord-coréen

le
0
    TOKYO, 29 janvier (Reuters) - Le Japon a mis son armée en 
état d'alerte en prévision de l'éventuel lancement d'un missile 
balistique par la Corée du Nord, ont indiqué vendredi deux 
personnes au fait du dossier. 
    "Une activité accrue sur un site de missiles en Corée du 
Nord suggère qu'il pourrait y avoir un lancement dans les 
prochaines semaines", a dit l'une des sources. 
    La Corée du Nord a annoncé le 6 janvier avoir testé avec 
succès une bombe à hydrogène miniaturisée, son quatrième essai 
nucléaire.     
    Si un test de missile survient si peu de temps après l'essai 
nucléaire, Pyongyang sera sans doute soupçonnée de vouloir fixer 
des têtes nucléaire sur ses missiles, ce qui lui donnerait la 
capacité de lancer une frappe contre la Corée du Sud, le Japon, 
voire la côte ouest des Etats-Unis. 
    Le ministre japonais de la défense Gen Nakatani a ordonné à 
des navires Aegis opérant en mer du Japon d'être prêts à viser 
des projectiles nord-coréens se dirigeant vers le Japon, ont 
indiqué ces sources. 
    Prié lors d'un point de presse de dire si le Japon abattrait 
d'éventuels missiles tirés par la Corée du Nord, Gen Nakatani a 
répondu : "Nous prendrons des mesures répondre, mais je ne 
révélerai pas de mesure particulière, compte tenu de la nature 
de la situation." 
    Les destroyers Aegis sont armés de missiles SM-3 conçus pour 
détruire des ogives dans l'espace. 
     
 
 (Nobuhiro Kubo; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant