Armée : 7 500 postes épargnés pour lutter contre le terrorisme

le
1
Armée : 7 500 postes épargnés pour lutter contre le terrorisme
Armée : 7 500 postes épargnés pour lutter contre le terrorisme

Selon la loi de programmation militaire, votée en décembre 2013, l'armée française devait perdre 34 000 postes d'ici à 2019. Suite aux attentats qui ont touché la France les 7, 8 et 9 janvier, elle n'en perdra finalement que 26 500. A l'issue d'un conseil de défense, réuni ce mercredi midi, François Hollande a annoncé la sauvegarde de 7 500 postes, dont 1 500 dès l'année 2015. 

«Au cours de ce conseil, (le chef de l'Etat) a décidé de réduire de 7 500 les déflations d'effectifs prévues pour le ministère de la Défense sur la période de 2015 à 2019 par la loi de programmation militaire, dont 1 500 dès l'année 2015. Il a demandé en conséquence d'engager rapidement les travaux pour actualiser d'ici cet été la loi de programmation militaire», explique le bref communiqué de presse de l'Elysée. 

Le président @fhollande a décidé de réduire de 7 500 les déflations d'effectifs d'ici à 2019 http://t.co/P6kT4rEM1S pic.twitter.com/hRNao7V1Go-- Élysée (@Elysee) 21 Janvier 2015

Alors que le plan Vigipirate mobilise depuis dix jours 10 500 militaires, la baisse du rythme de réduction des effectifs de l'armée était un souhait prononcé par le président de la République mercredi-- janvier, lors de ses voeux aux armées sur le porte-avion Charles-de-Gaulle. La «situation exceptionnelle que nous connaissons doit conduire à revenir sur le rythme de réduction des effectifs», avait expliqué François Hollande, en demandant au ministre de la Défense (NDLR : Jean-Yves Le Drian) de lui «faire des propositions d'ici la fin de la semaine, en tenant compte évidemment des nécessités budgétaires». 

Une décision qui s'ajoute aux mesures annoncées ce mercredi par le Premier ministre Manuel Valls. Afin de renforcer la lutte contre le terrorisme, le gouvernement a décidé la création de 2 680 emplois supplémentaires. Le chef du gouvernement a précisé que sur ce total, 1 400 emplois ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le mercredi 21 jan 2015 à 18:02

    Et au prochain attentat ,combien de poste en plus?