Armando, 19 ans, meilleur apprenti de France...et sans-papier

le
1
Armando, 19 ans, meilleur apprenti de France...et sans-papier
Armando, 19 ans, meilleur apprenti de France...et sans-papier

Malgré quelques réticences initiales, le Sénat a décidé d'honorer le parcours d'intégration réussi d'Armando Curri, meilleur apprenti menuisier de France et...toujours sous la menace d'une expulsion à cause de son statut actuel de sans-papier albanais. Mercredi, 338 médailles d'or doivent être remises au Sénat aux lauréats des différentes catégories du concours des Meilleurs Apprentis de France, en présence de Gérard Larcher, président du Sénat, et de la secrétaire d'Etat au Commerce et à l'Artisanat, Carole Delga.

Volte-face du Sénat

Après avoir refusé de recevoir le lauréat qui est dans l'illégalité, la haute assemblée en avait informé la SMOF (Société des meilleurs ouvriers de France) endredi, qui avait alors, à son grand regret, demandé à Armando Curri de ne pas venir avec les autres lauréats. Le Palais du Luxembourg a depuis changé d'avis. «Au plan des principes, le Sénat, institution de la République chargée d'élaborer la loi, se doit de la respecter. Au plan des réalités, l'apprentissage est une voie d'excellence que le Sénat ne cesse de promouvoir», a indiqué la présidence du Sénat mardi dans un communiqué.

Son destin dans les mains du tribunal administratif

Primé en juin dans la catégorie menuiserie-agencement, Armando Curri, arrivé en France il y a trois ans et bénéficiant du statut de mineur isolé, est depuis sa majorité sous le coup d'une Obligation de quitter le territoire français (OQTF), qui lui interdit de travailler. Il a déposé un recours contre cette OQTF devant le tribunal administratif de Lyon, qui doit l'examiner en mai.

«Sans préjuger de la décision souveraine du tribunal administratif et de celle du gouvernement qui, à tout moment, peut délivrer un titre de séjour, Gérard Larcher a décidé, après en avoir informé le ministère de l'Intérieur, de ne pas faire obstacle à l'accueil de ce jeune dans le cadre strict de la cérémonie organisée par la Société ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mardi 3 mar 2015 à 17:51

    Ben voyons. Un de bon sur combien de dizaines de milliers ?