Arles-Avignon et Nîmes furieux contre l'OM

le
0
Arles-Avignon et Nîmes furieux contre l'OM
Arles-Avignon et Nîmes furieux contre l'OM
L'annulation du match amical prévu contre les Marseillais le 18 juillet prochain ne fait pas du tout rire Marcel Salerno, le président d'Arles-Avignon. Jean-Marc Conrad, son homologue nîmois, est lui aussi très en colère.

Au même titre que Nîmes (L2) et Consolat (National), Arles-Avignon fait partie des trois clubs lésés par la modification du calendrier de préparation de l'Olympique de Marseille. Le club marseillais, qui avait annoncé qu'il disputerait huit matchs en deux semaines, est finalement revenu sur sa décision, annulant trois de ses matchs. Un revirement qui ne plaît pas du tout au président d'Arles-Avignon, Marcel Salerno. Interrogé dans L'Equipe, ce dernier parle d'un manque de respect. « Ça ne se fait pas, c'est une façon de dénigrer les petits clubs. On avait entrepris beaucoup pour préparer ce match et l'annoncer. Pour une fois, on avait réussi à vendre plus de 500 billets. Je trouve cela un peu cavalier mais on subit. On ne peut que prendre les mouchoirs et pleurer. »

Conrad : « Ce n'est pas sérieux »

Un avis partagé par le président du Nîmes Olympique, Jean-Marc Conrad, qui craint lui aussi que l'addition ne soit lourde pour son club à l'arrivée.  Et qui, au même titre que Salerno, n'a pas du tout apprécié d'être prévenu par SMS uniquement. « El Loco (surnom de Marcelo Bielsa) a changé d'avis. En plus, c'était un match télévisé sur Canal Plus, on a déjà un petit millier de billets pour ce match. On ne veut pas qu'il soit annulé ! D'autant plus que c'est notre dernier match de préparation. Ce n'est pas sérieux, je vais essayer d'avoir Vincent Labrune et de voir avec lui. Car c'est quand même encore lui le patron, non ? »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant