Arkema offre 1,7 md à Total pour sa filiale d'adhésifs

le
0

* Négociations exclusives pour Bostik, n°3 mondial des adhésifs * Arkema réaliserait sa plus grosse acquisition * Son offre valorise Bostik 11 fois l'Ebitda (Actualisé avec précisions) PARIS, 19 septembre (Reuters) - Arkema AKE.PA a annoncé vendredi un projet de rachat de Bostik, filiale de Total TOTF.PA spécialisée dans les adhésifs, dans le cadre d'une offre qui valorise la société à 1,74 milliard d'euros. Dans un communiqué distinct, Total précise avoir accordé une période de négociations exclusives à Arkema afin de mener à bien cette transaction. L'opération, qui se ferait pour un montant représentant onze fois le résultat brut d'exploitation (Ebitda) de Bostik estimé pour cette année, aurait un effet relutif sur le cash d'Arkema dès la première année et sur son bénéfice net par action dès la deuxième année. Elle serait financé par une augmentation de capital d'environ 350 millions d'euros, une émission de titres hybrides comprise entre 600 et 700 millions et une émission obligataire senior pour le solde entre 500 et 600 millions. Le rachat de Bostik, numéro trois mondial des adhésifs, permettrait à Arkema de réaliser sa plus grande acquisition afin de se renforcer dans la chimie de spécialités et de poursuivre le développement de son pôle Matériaux Haute Performance. Le groupe, qui espère boucler l'opération au cours des prochains mois, réaliserait un chiffre d'affaires proforma d'environ 7,6 milliards d'euros (contre 6,1 milliards en 2013) et emploierait environ 19.000 personnes (contre 14.000). La transaction s'accompagnera d'un renforcement du programme de cessions d'activités non stratégiques d'Arkema, relevé de 200 à 700 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici à trois ans, le groupe relevant également son objectif 2017 d'Ebitda, de 1,28 à 1,31 milliard. Arkema souhaite améliorer la marge d'Ebitda de Bostik, avec l'objectif à terme d'atteindre la moyenne du secteur des adhésifs - entre 14 et 15% - contre 10,3% aujourd'hui, grâce notamment aux synergies identifiées. L'action Arkema se repliait de 0,88% à 57,31 euros vers 10h45 pendant que Total gagnait 0,11% à 50,05 euros. COUCHES-CULOTTES ET AUTOMOBILES Détenue par Total depuis 1990, Bostik conçoit des solutions de collage et d'étanchéité de haute performance et à forte valeur ajoutée pour les secteurs du non-tissé (adhésifs pour couches-culottes), de l'industrie (automobile, aéronautique, électronique, emballage), de la construction et du grand public. La société emploie 4.900 salariés - dont environ 900 en France - dans 48 sites de production et réalise un chiffre d'affaires de 1,53 milliard d'euros. Arkema a indiqué que son projet serait sans impact sur l'emploi compte tenu de la complémentarité des deux groupes. Le groupe de chimie a précisé qu'il étudiait le dossier Bostik depuis 2006, l'année où ses activités ont elles-mêmes été séparées de Total à travers son introduction en Bourse. "Avec ce projet, clairement, on aura rempli notre plan d'acquisitions. On pourra toujours faire de toutes petites acquisitions, comme de toutes petites cessions (...) mais on est au niveau du plan d'acquisitions qu'on avait défini jusqu'à 2017, on a de quoi travailler", a déclaré son PDG, Thierry Le Hénaff, lors d'une conférence téléphonique. Pour Total, l'annonce intervient avant une journée de présentation aux investisseurs de la stratégie du groupe, lundi 22 septembre, qui devrait inclure des détails sur son programme d'économies. Comme d'autres groupes pétroliers, Total est pressé par ses actionnaires de les rémunérer davantage après avoir consacré plusieurs années à investir lourdement. Il a de fait commencé à réduire ses investissements productifs cette année. Des banquiers d'investissement pensent depuis longtemps que Total vendra une partie de ses actifs non stratégiques mais très rentables dans la chimie de spécialités, qui incluent également ses marques Hutchinson (étanchéité et isolation) et Atotech (produits chimiques et systèmes de production pour l'électronique et le traitement de surfaces). Les communiqués d'Arkema et de Total : http://bit.ly/YXtYc9 http://bit.ly/1qidoJd (Benjamin Mallet et Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant