Arkema-Bostik a soutenu 2015 et motive la confiance pour 2016

le
0
    * Ebitda 2015 à 1.057 mlns (+35%) 
    * Dividende de 1,90 (1,85 en 2014) versé en numéraire 
    * Nouvelle hausse de l'Ebitda prévue en 2016 
    * Le titre bondit 
 
    PARIS, 3 mars (Reuters) - Arkema  AKE.PA  aborde 2016 avec 
confiance après avoir profité en 2015 de l'intégration de 
Bostik, le numéro trois mondial des adhésifs racheté à Total 
 TOTF.PA , et de la montée en puissance de sa nouvelle 
plate-forme de thiochimie en Malaisie. 
    Le titre fait un bond de plus de 4% dans les premiers 
échanges à la Bourse de Paris, dans un marché quasi inchangé 
(-0,02% pour le SBF 120  .SBF120 ).  
    Le chimiste français table sur une nouvelle progression de 
son Ebitda cette année après celle de 34,8% (+13% à périmètre 
constant) réalisée en 2015 qui, à 1.057 millions d'euros, est 
meilleur que son objectif de 1.020-1.040 millions d'euros. 
    Bénéficiant d'effets de change positifs et de la baisse de 
prix des matières premières, le chiffre d'affaires a crû de 
29,1% à 7.683 millions, dont 25,8% résultent du rachat de 
Bostik. 
    Fort d'un résultat net part du groupe de 285 millions 
(+70,7%) Arkema propose de verser un dividende de 1,90 euro par 
action au titre de 2015 contre 1,85 euro un an plus tôt.  
    Compte tenu de la réduction de l'endettement plus rapide 
qu'anticipé un an après l'acquisition de Bostik, le paiement du 
dividende est proposé uniquement en numéraire, précise le groupe 
dans un communiqué.  
    Pour l'exercice en cours, Arkema entend poursuivre le 
développement de Bostik en ligne avec son ambition et les 
objectifs à moyen et long terme qu'il s'est fixés. 
    Le groupe vise un Ebitda de 1,3 milliard d'euros en 2017 et, 
à l'horizon 2020, un chiffre d'affaires de 10 milliards avec une 
marge d'Ebitda proche de 17%.   
    En 2016, le groupe compte accroître ses investissements à 
environ 470 millions d'euros, sur la base d'un taux de change 
euro/US dollar à 1,10, contre 431 millions d'euros en 2015. 
    Enfin, Arkema affirme que ses économies de coûts devraient 
lui permettre de compenser une partie de l'inflation sur les 
frais fixes. 
     
    Le communiqué :  
    http://bit.ly/21FrTzA 
     
 
 (Noëlle Mennella, édité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant