Arjen Robben, la fusée en fusion

le
0
Arjen Robben, la fusée en fusion
Arjen Robben, la fusée en fusion

Il avait quitté le dernier Mondial éc?uré par Iker Casillas en finale face à l'Espagne (défaite 1-0 ap). Quatre ans plus tard, Arjen Robben a pris sa revanche face à la Roja (5-1) en inscrivant un doublé lors du premier match du Groupe B. Surtout, le joueur du Bayern Munich a ridiculisé Sergio Ramos en laissant sur place le défenseur madrilène sur une course de quarante mètres à l'origine de son second but personnel. Le Néerlandais a même été flashé à 37 km/h par le radar de la FIFA. Un nouveau record pour un joueur de football ballon au pied. Il efface des tablettes Théo Walcott, l'ancien détenteur, qui avait été chronométré à 35,7 km/h. Selon la presse espagnole, Robben était sur les bases d'un 100m en 10''28.

Un clash avec Martins Indi

Soliste au talent fou, Robben agace autant qu'il peut régaler. Souvent trop individualiste et sûr de son potentiel, l'ancien joueur du Real Madrid impressionne quand il est en réussite autant qu'il gâche quand son comportement de têtu reprend le dessus. Parfois borné, il a de nouveau rappelé qu'il avait le sang chaud comme en témoigne son geste d'énervement contre son coéquipier Bruno Martins Indi, à qui il reprochait un tacle trop rugueux lors d'un entraînement avant le premier match.

Un festival face à l'Australie ?

A 30 ans, la soif de titres de l'ailier n'est pas rassasiée malgré un palmarès énorme acquis en club. Après plusieurs titres de champion en Angleterre, en Espagne et au Bayern Munich, Robben avait inscrit le but de la victoire en finale de la Ligue des Champions la saison passée, décrochant la première C1 de sa carrière. Quelques semaines après l'échec du Bayern à conserver son bien européen, Robben a fait son deuil avec ce Mondial qu'il a abordé avec appétit. Et n'oublie pas ses occasions manquées en finale il y a quatre ans avec comme objectif d'y retourner pour soulever la première Coupe du Monde de l'histoire de son pays. Face à l'Australie et sa défense plus friable que celle de l'Espagne, l'ex-joueur du PSV Eindhoven aura certainement le loisir de briller.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant