Ariel Sharon, l'homme le plus controversé d'Israël

le
0
L'ancien premier ministre israélien s'est éteint, après avoir passé plus de huit ans dans le coma. Intransigeant et adepte de la manière forte, le co-fondateur du Likoud s'est fait de nombreux ennemis dans son camp et au-delà.

Jérusalem

Après huit années passées dans un lit d'hôpital, plongé dans les ténèbres d'un coma profond, Ariel Sharon s'est éteint ce samedi à l'âge de 85 ans. L'homme politique qui a suscité le plus de haine et de passion en Israël et à l'étranger a ainsi perdu sa dernière bataille. Son histoire a un goût de tragédie. Le 4 janvier 2006, il est terrassé par une attaque cérébrale foudroyante dont il ne se remettra jamais. Ce coup du sort survient au moment où tout semblait lui réussir après cinq années au poste de premier ministre. Quelques mois auparavant, il a mené avec succès et sans état d'âme le retrait de la bande de Gaza occupée et contraint 8000 colons installés dans cette région conquise en juin 1967 à quitter les li...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant