Argentine : une économie au bord du précipice

le
0
Le pays, appelé aux urnes dimanche, ne s'est pas remis de sa faillite en 2001. L'inflation galope à 25 % sur fond d'un strict contrôle des changes.

Douze ans après avoir fait défaut, l'Argentine se retrouve à nouveau au bord du précipice. Les plus pessimistes prédisent une nouvelle banqueroute si le contentieux avec les fonds vautours devant les tribunaux américains tourne mal.

Au quotidien, les Argentins sont surtout préoccupés par l'inflation qui ne cesse de grimper. Si le taux officiel tourne autour de 10 %, la hausse réelle des prix dépasse 25 %. Le prix du pain a tellement augmenté, 50 % en six mois, que les Argentins se mettent à faire leur pain eux-mêmes...

La crise, le clientélisme et la corruption alimentent depuis des mois la grogne sociale. Confrontée à une baisse de popularité, la présidente Cristina Kirchner, qui a succédé en 2007 à son mari, s'expose à une sanction dans les urnes dimanche, lors des législatives partielles qui ren...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant