Argentine : Sergio Massa, le caméléon tombeur de Cristina Kirchner

le
0
Sergio Massa.
Sergio Massa.

Bon orateur et séducteur né, il a tout du parfait péroniste opportuniste : tel un caméléon, il change de couleur au gré de son ambition politique. En quelques mois, Sergio Massa est passé du statut de proche de Cristina Kirchner - il fut son chef de cabinet en 1998 et 1999 - à celui de responsable de la défaite du parti de la présidente dans la province de Buenos Aires. Dimanche, sa formation, le Front rénovateur, a infligé un revers cinglant au Front pour la victoire (FPV) dans la province la plus importante et stratégique d'Argentine, en effet plus d'un tiers des électeurs du pays y résident. Fondé en juin dernier, le Front rénovateur a remporté 44 % des voix, environ douze points de plus que le FPV, parti majoritaire au pouvoir depuis dix ans. De quoi énerver passablement les proches de Cristina Kirchner, qui accusent Sergio Massa d'être un "traître". Mais aussi de quoi nourrir les ambitions présidentielles de ce renard de la politique.À seulement 41 ans, Sergio Massa se targue déjà d'une longue trajectoire politique. Dès son adolescence, il milite à l'Ucédé, parti libéral dont l'actuel vice-président Amado Boudou fut également membre. À 19 ans, il était vice-président des Jeunesses de l'Ucédé. Puis il changea de parti pour rallier le courant péroniste libéral de Carlos Menem. À 26 ans à peine, il devint alors député provincial. Puis il résista à tous les soubresauts politiques de la fin des années 90. Grâce à la gestion de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant