Argentine : les glaciers sauvés du boom minier

le
0
Une nouvelle loi interdit l'exploitation minière des glaciers de la cordillère des Andes. Riches en or et en argent, ils concentrent aussi 75% des réserves en eau potable du pays.

Il ne sera plus possible de percer les glaciers de la cordillère des Andes pour en extraire de l'or ou de l'argent. Les sénateurs argentins ont adopté une nouvelle loi interdisant l'exploitation de mines à ciel ouvert dans les zones glaciaires et périglaciaires du pays.

La présidente Cristina Kirchner n'a pas osé opposer son veto comme elle l'avait fait en 2008, sous prétexte de défendre l'emploi dans les provinces minières. Ce qui avait provoqué l'ire des écologistes et de l'opposition. À un an des prochaines élections présidentielles, le débat sur les glaciers est un sujet sensible. Ces derniers sont considérés comme vitaux pour l'environnement alors qu'ils concentrent près de 75% des réserves en eau potable du pays.

La nouvelle loi devrait déboucher sur un inventaire des glaciers qui n'a encore jamais été réalisé et un transfert des compétences des provinces à l'État fédéral pour contrôler les zones jugées à risque.

Une production en hausse de 6000%...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant