Argentine-Le candidat du parti au pouvoir en tête des primaires

le
0

BUENOS AIRES, 10 août (Reuters) - L'élection présidentielle du 25 octobre en Argentine devrait voir s'affronter le gouverneur de Buenos Aires Daniel Scioli, candidat de la gauche au pouvoir, et le maire libéral de la capitale Mauricio Macri, à en croire les résultats des primaires organisées dimanche dans le pays. Les primaires de chaque parti ont la particularité d'être ouvertes à tous les électeurs et donnent traditionellement un avant-goût du scrutin à venir. La chef de l'Etat sortante, Cristina Fernandez, au pouvoir depuis 2007, n'a pas le droit de briguer un troisième mandat consécutif. Daniel Scioli, seul candidat de la coalition FPV (Front pour la Victoire), a obtenu 36,6% des voix et Mauricio Macri, qui était opposé à deux rivaux pour la coalition Cambiemos (Changeons), a recueilli 24,5% des voix, selon des résultats provisoires après dépouillement de 16% des bulletins. Au total, l'alliance Cambiemos obtient 30,9%. L'objectif du maire de Buenos Aires est avant tout de se qualifier pour le second tour. Dans le système argentin, un candidat peut être élu à la présidence dès le premier tour s'il obtient 45% des voix ou 40% avec dix points d'avance sur le deuxième. (Hugh Bronstein; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant