Argentine : la santé de Cristina Kirchner bouleverse l'élection

le
0
La présidente argentine Cristina Kirchner lors de l'une de ses dernières apparitions publiques avant son opération, le 27 août à Montevideo, en Uruguay.
La présidente argentine Cristina Kirchner lors de l'une de ses dernières apparitions publiques avant son opération, le 27 août à Montevideo, en Uruguay.

Devant la clinique de la Fondation Favaloro, à Buenos Aires, ils sont des dizaines de jeunes militants à avoir campé toute la nuit de lundi à mardi pour connaître l'issue de l'opération de la présidente Cristina Kirchner. Des drapeaux bleus, des photos et des pancartes de soutien "Avanti Cristina ! Courage la brune !" jonchent le perron de la clinique. Puis c'est le soulagement, mardi midi : "L'opération s'est très bien passée, la présidente se repose et est de très bonne humeur", annonce Alfredo Sococcimaro, porte-parole de la présidence, sous les cris et applaudissements de ses partisans.

Les médecins ont retiré un hématome du crâne de Cristina Kirchner. Depuis une chute qui serait survenue en août dernier à la descente de l'avion présidentiel Tango 01, elle souffrait d'arythmie cardiaque et de migraines. Les médecins lui ont prescrit un mois de repos. Le vice-président, Amado Boudou, assure l'intérim.Tenu secret jusqu'au week-end dernier, le mauvais état de santé de la présidente argentine vient dramatiser le panorama des élections parlementaires du 27 octobre prochain. Ce test électoral de mi-mandat consiste à renouveler la moitié de la Chambre des députés et un tiers du Sénat. Or, le Frente para la Victoria (Front pour la Victoire), parti de Cristina Kirchner, est en mauvaise posture. Les élections primaires d'août dernier et les sondages indiquent qu'il devrait tout juste préserver une majorité simple à la Chambre des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant