Argentine : l'arme du crime identifiée

le
0
La carabine appartenant aux suspects a bien servi à tuer Cassandre Bouvier et Houria Moumni, dont les corps ont été rapatriés à Paris mercredi. La date de l'agression a également été établie.

Alors que les corps de Cassandre Bouvier et de Houria Moumni sont arrivés à Roissy en fin d'après-midi, l'enquête sur leur mort progresse en Argentine. Les auditions des sept suspects, six hommes et une femme, sont terminées depuis mardi et un scénario de la mort des deux étudiantes françaises le mois dernier se dessine avec de plus en plus de précisions. Les analyses balistiques ont confirmé que la carabine saisie lors des arrestations effectuées samedi dernier a bien servi à tuer Cassandre Bouvier et Houria Moumni près de Salta, dans le nord du pays. L'arme a été retrouvée à la suite du témoignage de Maria Fernanda, la petite amie de Gustavo Lasi, l'un des détenus. Elle avait accusé le père de ce dernier, Walter Lasi, d'avoir tenté de dissimuler la carabine.

L'analyse du contenu de l'appareil photo des victimes, que Gustavo Lasi avait offert à sa petite amie, a par ailleurs permis de connaître la date de l'agression des jeunes femmes avec certitude : «Les enq

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant