Argenteuil : un homme placé en garde à vue à la DGSI

le , mis à jour le
0
Le 25 mars 2016, une perquisition à Argenteuil avait permis de déjouer un attentat qui, selon Manuel Valls, devait viser l'Euro 2016 de football. 
Le 25 mars 2016, une perquisition à Argenteuil avait permis de déjouer un attentat qui, selon Manuel Valls, devait viser l'Euro 2016 de football. 

Une opération antiterroriste a été menée jeudi après-midi à Argenteuil (Val-d'Oise) par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a-t-on appris de sources policière et judiciaire. « Un homme, interpellé en début d'après-midi, a été placé en garde à vue dans les locaux de la DGSI », a indiqué en début de soirée une source proche de l'enquête. Aucun élément n'a, en revanche, été communiqué sur le résultat de perquisitions, menées à deux adresses et qui se sont achevées en fin d'après-midi.

Cette opération visait à vérifier un renseignement anonyme faisant état d'un projet d'action violente, a indiqué une source policière, qui a précisé que la section antiterroriste du parquet de Paris était saisie des investigations. Sur les lieux d'une des deux perquisitions, avenue du Parc, un riverain prénommé Djamel a raconté à une journaliste de l'Agence France-Presse que la maison perquisitionnée, un pavillon de deux étages, était celle d'un marchand de sommeil qui hébergeait une dizaine de personnes.

Périmètre de sécurité

À moins de 2 km de là, un périmètre de sécurité avait également été mis en place autour d'une barre d'immeuble d'une dizaine d'étages située au 102 avenue Maurice-Utrillo, non loin de la gare du Val d'Argenteuil, a constaté la journaliste de l'Agence France-Presse. Une opération antiterroriste s'était...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant