Argent : un ménage français sur cinq a des fins de mois difficiles

le
3
Argent : un ménage français sur cinq a des fins de mois difficiles
Argent : un ménage français sur cinq a des fins de mois difficiles

Devoir sans cesse calculer ses dépenses à l'euro prêt. C'est le lot d'un foyer français sur cinq, en proie à des difficultés financières très fréquentes, voire permanentes, selon une étude Ipsos Mori pour la société de garantie financière Genworth publiée jeudi. Seulement 6% des sondés français se jugent «financièrement stables». Une proportion qui a diminué de moitié au cours des sept dernières années, même si leur confiance est repartie à la hausse en mars, selon l'Insee.

L'étude a été réalisée entre le 10 janvier et le 10 février auprès de 21 000 consommateurs dans 20 pays, sur la base d'échantillons d'un millier d'adultes par pays (sauf pour la Chine où 2 000 consommateurs ont été interrogés). Deuxième puissance économique en Europe, la France se classe seulement au 9e rang en termes de perception par les consommateurs de leur situation financière, derrière l'Espagne, pourtant sévèrement frappée par la crise (au 8ème rang), et la Turquie (7ème rang), souligne l'étude.

La sécurité financière des Français au plus bas

L'indice de sécurité financière des Français s'établit à 34 (sur 100), soit le niveau le plus faible depuis sa création, en 2007. L'Allemagne améliore son classement à la sixième place avec un score de 40 tandis qu'au premier rang, on trouve la Norvège avec un indice de 64, devant la Suède (53) et le Danemark (50). Globalement, en raison de la stagnation de l'économie, la majorité des ménages (51%) pensent que leur situation financière ne va pas changer et seulement 18% pensent qu'elle va s'améliorer.

«La perception par les consommateurs de la sécurité ou de la vulnérabilité financières de leur famille est cruciale pour l'économie française», commente Genworth. «Le faible taux de ménages se considérant comme financièrement stables ne peut qu'avoir un impact négatif sur la reprise naissante car le sentiment de sécurité et les dépenses des consommateurs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le jeudi 10 avr 2014 à 22:41

    un ménage français sur cinq ; si je comprend bien, les autres n'ont pas de problème de fin de mois?

  • mickae82 le jeudi 10 avr 2014 à 20:57

    la France est dans un piteux Etat.Tout fonctionne au copinage et les relations sociales tiennent plus à qui volera son prochain....quand j'écoute les débats de l'assemblée nationale et que certains députés ne sont pas fichus de lire leur texte ça en dit long...

  • FREDTOUZ le jeudi 10 avr 2014 à 20:35

    Encore un journaliste qui a séché l'école: on dit à l'euro près, et pas prêt.Un article sur deux contient des fautes d'orthographe.