Argent public : les surprises de la cagnotte des sénateurs

le
25
Argent public : les surprises de la cagnotte des sénateurs
Argent public : les surprises de la cagnotte des sénateurs

Quinze sénateurs (sur 348) s'arrogent 30 % de la cagnotte du Sénat, qui s'élevait à 53,9 M¤ en 2013. C'est ce qui ressort de l'analyse des données de la réserve parlementaire des sénateurs, publiée ce week-end par Bercy, à une semaine des élections sénatoriales. Comme la loi relative à la transparence de la vie publique l'y oblige, le Parlement est désormais contraint de dévoiler l'utilisation de cet argent public, qui peut servir à subventionner soit des associations, soit des projets locaux (rénovation d'école, aménagement urbain, etc.). Pour les députés, le détail avait été révélé en janvier. Place maintenant aux sénateurs.

« C'est une bonne chose, cette transparence », affirme Philippe Marini, sénateur de l'Oise et président UMP de la commission des Finances, qui arrive en deuxième position des élus les mieux dotés. Comment fonctionne le système ? Chaque groupe politique reçoit entre 130 000 ¤ et 150 000 ¤ par sénateur. A charge ensuite au groupe de répartir la manne entre ses membres. Et c'est là qu'apparaissent d'étonnantes disparités. Alors que 7 élus disposent chacun de plus d'1 M¤ à distribuer, ils sont, d'après nos calculs, 214 à devoir se contenter de 100 000 ¤ ou moins.

Deux profils de « sénateurs donateurs » apparaissent : ceux qui financent des projets sur toute la France, et les autres qui se concentrent sur leur fief. Ainsi, le sénateur PS François Marc (Finistère) arrive en tête des élus les mieux dotés. Mais il joue un rôle de coordonnateur et porte sur son nom des subventions accordées par d'autres élus socialistes. Des projets qui concernent le Lot, la Corrèze, etc. Ou encore la Fondation Jean Jaurès, un centre d'études de gauche, que François Marc a doté l'an dernier de 90 000 ¤.

Générosité bien ordonnée commence par soi-même

Pas question cependant d'oublier sa propre commune, La Roche-Maurice (Finistère), qui a reçu « 50 000 ¤ pour des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal le vendredi 3 oct 2014 à 12:30

    Quelle honte d'apprendre cette info seulement Aujourd'hui :Une transparence encore à moitié opaque tant qu'on n'aura pas le détail précis des subventions .

  • wikus le jeudi 2 oct 2014 à 20:46

    la population intrinsèque de la france est ridicule, je sais pas comment et avec quoi vous allez mener votre révolution.

  • wikus le jeudi 2 oct 2014 à 20:45

    la blague, à lire les pauvres commentaires de certains la révolution française bis répétita est en encore en marche...depuis 2009 !

  • fquiroga le mardi 23 sept 2014 à 18:29

    La démocratie bananière en somme.....

  • M8412500 le mardi 23 sept 2014 à 16:17

    n'oubliez pas MAI 58 il risque d'en avoir d'autres ça chauffe de partout regardez ce qui s'est passé en BRETAGNE c'est un avertissement pour le gouvernement attention les français en ont marre ras le bol que ceux sont toujours les memes qui nous volent et qui pensent qu'à eux et leurs familles le pays devient incontrolable sous-peu faute des gens qui sont aux sommet de l'état et qui nous demandent de devenir pauvre afin qu'il puissent gaspiller l'argent à tout va!!!

  • frk987 le mardi 23 sept 2014 à 11:23

    Au final, c'est cette constitution faite par et pour le Général, qu'on se trouve dans cette situation politique intenable lorsque des gougnafiers prennent le pouvoir sans morale ni honnêteté intellectuelle.

  • frk987 le mardi 23 sept 2014 à 11:21

    Pour M5850553 : le Sénat n'est qu'un signal d'avertissement au gouvernement, c'est regrettable qu'ils n'aient pas le dernier mot, l'AN est inutile vu qu'il existe le 49.3 qui permet de faire passer toutes les lois sans l'AN. Finalement il ne reste que le conseil constitutionnel qui a le VRAI pouvoir. Voilà où nous en sommes dans notre démocratie ubuesque.

  • M5850553 le mardi 23 sept 2014 à 11:08

    Les Sénateurs sont inutiles,ou pour le moins trop nombreux!!!c'est un luxe que la France ne peut se payer!!!

  • mlaure13 le mardi 23 sept 2014 à 10:33

    UMP/PS/Sénat (trop) payés, ne travaillent que pour eux, à leur carrière. Ceux qui cherchent à se bâtir des rentes ont pris le contrôle de l’Etat, depuis 1974, et n’a cessé de se renforcer. Pour la PREMIÈRE FOIS dans l’Histoire de France, pas un membre du gouvernement actuel n’a exercé la moindre activité dans le privé et n’a JAMAIS pris le moindre risque. Les Rentiers UM/PS, TRAITRES à la Nation sont au pouvoir. TOUT pour eux et crèvent les autres !!!...

  • frk987 le mardi 23 sept 2014 à 10:31

    Comme par hasard cette campagne anti-Sénat à lieu au moment où le Sénat va rebasculer à droite....un peu grosse la ficelle.