Argent : les Français, même aisés, souvent à découvert

le
3
Argent : les Français, même aisés, souvent à découvert
Argent : les Français, même aisés, souvent à découvert

« Je suis encore dans le rouge ! » : 61 % des Français pensent (ou prononcent) cette phrase au moins une fois par an d'après une étude exclusive du comparateur d'établissements financiers Panorabanques*. Quel est le profil de ces Français à découvert ? Comment expliquer un tel comportement chez des gens qui n'ont parfois aucun souci d'argent, avec des salaires mensuels de parfois 3 000 ¤, voire plus ? Et comment peuvent-ils réduire les frais liés à ces découverts à répétition ?

61 % des Français à découvert au moins une fois par an. Près des deux tiers des Français dépassent leur autorisation de découvert au moins une fois par an, et un quart (24 %) au moins une fois par mois. « Un taux plutôt stable », d'après Panorabanques. Logiquement, les personnes en situation financière précaire sont le plus souvent à découvert (27 % des personnes dont le revenu est inférieur à 1 500 ¤ dépassent leur autorisation au moins une fois par mois). « Mais il y a aussi des accros au découvert, assure Guillaume Clavel, le président de Panorabanques. Ainsi, 51 % des Français qui effectuent des versements mensuels de plus de 3 000 EUR sont dans le rouge vif au moins une fois par an. »

La négligence, un travers bien de chez nous... Les trois quarts des personnes sondées expliquent être en dépassement en raison d'une situation financière difficile. Mais peut-on aussi parler de phobie bancaire ? D'après cette étude, « une personne sur quatre convient qu'elle est en dépassement car elle gère mal son compte ». « Des gens qui disposent de livrets d'épargne bien dotés n'ont parfois pas le réflexe de faire des virements. Une meilleure gestion de leurs comptes leur permettrait de faire des économies », souligne Guillaume Clavel.

En cas de problème, faire comme si de rien n'était... Face à cette situation, nombreux sont ceux qui font comme si de rien n'était, la fameuse politique de l'autruche. Près de la moitié ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mcarre1 le mercredi 8 oct 2014 à 15:53

    Même aisé, le jour où tes enfants font des études supérieurs, tu es mort! Scolarités, loyers, bouffe, transports, bouquins et autres matos. En plus, comme tu es sensé être aisé, tu n'as aucune aide. Au contraire, le fisc te massacre un peu plus chaque année.

  • mdr21 le mercredi 8 oct 2014 à 12:25

    Recherchez taux lombart ou compte d'avance sur titres nantis, vous aurez un decouvert à 3-4% permanent. Bourso le fait, cortal et toutes les grandes banques

  • M7477377 le mercredi 8 oct 2014 à 12:10

    Dés l'école, il devrait y avoir des cours de gestion de budget familial.