Areva s'allie à Roche pour créer des anticancéreux

le
0
Les deux groupes unissent leurs compétences dans le nucléaire et les anticorps.

Utiliser le nucléaire pour soigner, tel est le pari d'Areva. Allié au suisse Roche, le groupe français vient de créer un laboratoire ultrasophistiqué au fin fond du Limousin, à Bessines-sur-Gartempe. La mission de l'ARCoLab (AREVA Med Roche Common Laboratory) est complexe. Il doit mettre au point une forme innovante de traitements anticancers associant la radiothérapie et l'immunothérapie.

Pour y parvenir, l'ARCoLab allie les compétences d'Areva dans la production et l'utilisation du plomb 212, un isotope radioactif rare, et celles du grand spécialiste du cancer dans les anticorps. Le résultat sera un médicament à deux étages, avec un anticorps monoclonal capable de circuler dans l'organisme et d'identifier les cellules cancéreuses. Arrivé à destination, le second composant, le radio-isotope, détruira les cellules malades en préservant, à l'inverse de la radiothérapie classiq...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant