Areva : restez prudents

le
0
Areva s'apprête à céder à l'espagnol Gamesa ses activités dans l'éolien offshore. (© Areva)
Areva s'apprête à céder à l'espagnol Gamesa ses activités dans l'éolien offshore. (© Areva)

Le titre Areva vient de doubler depuis son plus-bas historique à 3,05 euros le 24 juin dernier. Les investisseurs ont réagi à plusieurs nouvelles favorables concernant le groupe nucléaire.

D’abord, les comptes semestriels dévoilés fin juillet ont montré une amélioration de la marge d’excédent brut d’exploitation à 16%, contre 12% un an auparavant, grâce aux économies de coûts.

Hinkley Point offre de belles perspectives au groupe

Ensuite, la réduction du périmètre se poursuit. Après la vente de Canberra (instruments et systèmes de mesures nucléaires), Areva s’apprête à céder à l’espagnol Gamesa ses activités dans l’éolien offshore.

Enfin, la décision du gouvernement britannique de construire deux réacteurs EPR à Hinkley Point ouvre de belles perspectives à Areva NP qui fournira la chaudière nucléaire, le système de contrôle-commande et les premières recharges de combustible.

Pour autant, il nous est difficile de faire acheter le titre tant que le sauvetage financier d’Areva n’est pas assuré. L’augmentation de capital de 5 milliards d’euros prévue début 2017 est conditionnée à l’accord de la Commission européenne.

Restez à l’écart de Areva.

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant