AREVA réduit sa perte nette en 2015, les mesures de restructuration pèseront sur la trésorerie 2016

le
1

(AOF) - Areva a enregistré en 2015 une perte nette de 2,038 milliards d'euros, divisée par plus de deux par rapport à la perte 2014 de 4,8 milliards. La perte opérationnelle a également été réduite, passant de 2,11 milliards d'euros en 2014 à 1,38 milliard en 2015. Il est impacté en 2015 par la comptabilisation d’éléments notables pour 1,9 milliard d’euros contre 2,1 milliards d’euros en 2014.

L'Excédent brut d'exploitation du groupe nucléaire a progressé de son côté de 45% à 685 pour un chiffre d'affaires en hausse organique de 1,9% à 4,19 milliards d'euros. Le carnet de commandes d'Areva enfin, a reculé à 28,9 milliards d'euros.

Areva a fait état d'une nette amélioration de son cash flow net des activités de l'entreprise, passé de -1,28 milliard à -590 millions d'euros entre 2014 et 2015.

Pour 2016, le groupe attend une nouvelle forte baisse de son cash-flow net des activités de l'entreprise, attendu entre -2,0 milliards d'euros et -1,5 milliard d'euros, en forte baisse en raison de l'impact des mesures de redressement engagées, des dépenses à encourir sur les grands projets et d'une variation défavorable du BFR.

Enfin, le groupe nucléaire a fait le point sur sa position de liquidité à 12 mois. En effet, Areva a trouvé un accord avec un pool bancaire sur un crédit-relais de 1,1 milliard d'euros destiné à assurer, en complément d'autres ressources, la liquidité de l'entreprise pour l'exercice 2016.

Au-delà de 12 mois, et jusqu'à 36 mois, les échéances de dette significatives sont le remboursement du crédit-relais de 1,1 milliard d'euros en janvier 2017, la souche obligataire, expirant en octobre 2017 pour un montant nominal résiduel de 798 millions d'euros, ainsi que le remboursement des lignes de crédit bilatérales pour 795 millions d'euros en 2017 et de la ligne de crédit syndiquée de 1,25 milliard d'euros en janvier 2018.

A cet horizon, la continuité d'exploitation sera assurée par la réalisation des mesures prévues dans le plan de financement du groupe, en particulier l'augmentation de capital et les cessions annoncées. Le plan de financement a pour objectif de donner à la société les moyens de mise en œuvre de son plan de transformation et de présenter un profil financier lui permettant de se refinancer de manière pérenne sur les marchés.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • axfapi il y a 11 mois

    une entreprise privée serait obligée de se déclarer en cessation de paiement ; son dirigeant serait interdit de gérer un minimum de 10 ans et probablement attaqué à titre personnel sur ses biens etc...La pas de problèmes les dirigeants successifs vont être recasés et la société recapitalisée par les CONTRIBUABLES