Areva poursuit sa réorganisation

le
0
Le siège social du groupe français Areva, à La Défense. (© P. Lopez / AFP)
Le siège social du groupe français Areva, à La Défense. (© P. Lopez / AFP)

Alors que la restructuration de la filière nucléaire est en marche, Areva vient d'annoncer qu'il allait regrouper ses activités du cycle du combustible nucléaire au sein d'une nouvelle société, baptisée provisoirement New Co.

Comme sa maison mère Areva SA, New Co bénéficiera d'une augmentation de capital de 5 milliards d'euros prévue début 2017, à laquelle l'Etat français a prévu de participer en tant qu'actionnaire de référence du groupe, dont il détient actuellement 86,5%, a précisé Areva dans un communiqué.

Au terme de cette opération de recapitalisation, l'Etat contrôlera directement ou indirectement, via Areva SA, au minimum 67% de cette nouvelle entité, le solde du capital revenant à des actionnaires minoritaires.

Une société pas exposée au dossier de l’EPR

New Co, dont l'activité ira de l'extraction de l'uranium dans les mines jusqu'au traitement des déchets et au démantèlement des centrales nucléaires, sera constituée au second semestre 2016.

La société vise, à l'horizon 2020, une marge d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) d'environ 25% ainsi qu'un cash-flow net des activités de l'entreprise «permettant de réduire significativement le taux d'endettement au cours des prochaines années».

Elle ne sera pas exposée au dossier sensible du réacteur EPR en construction à Olkiluoto, en Finlande : ce contrat, actuellement logé dans la division réacteurs (Areva

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant